Vaud: Un décès et un miraculé dans l'incendie d'un chalet
Actualisé

VaudUn décès et un miraculé dans l'incendie d'un chalet

Un feu a ravagé mercredi un immeuble de Villars-sur-Ollon. Un occupant n'a pas survécu. Son ami a sauvé sa peau en sautant par la fenêtre.

par
Mirko Martino

«Aux alentours de 5h, j'ai entendu une explosion. Vu la neige qui était annoncée, j'ai pensé qu'ils avaient déclenché une avalanche à la dynamite. Ça arrive souvent l'hiver, ici à Villars, alors ça ne m'a pas préoccupée.» A ce moment-là, Aurissia était loin de se douter que le bruit qu'elle venait d'entendre provenait d'un immeuble non loin du sien. Mais les sirènes des véhicules de secours et les aboiements de son chien lui ont vite fait comprendre que quelque chose clochait. «Je suis sortie vers 5h20 et j'ai vu un chalet tout près de chez moi qui brûlait», raconte-t-elle.

Le feu a pris dans un bâtiments de quatre étages d'une vingtaine de logements, certains occupés à l'année, d'autres comme résidences secondaires. Une quinzaine de personnes ont pu être évacuées.

Mais deux occupants, en vacances dans la station, se sont retrouvés coincés dans un appartement au 3e étage. Le concierge et des voisins ont alors disposé des matelas dans le talus sous les fenêtres. L'un des deux jeunes, âgé de 20 ans, a sauté et s'en est tiré presque indemne, mais fortement choqué. Son ami, moins chanceux, est resté prisonnier des flammes. Malgré les efforts des sapeurs-pompiers, son corps n'a été retrouvé que bien plus tard, sans vie. «C'est vraiment malheureux pour la famille de ce jeune qui est décédé», regrette Jean-Luc Chollet, syndic d'Ollon. Pour l'heure, les causes du sinistre sont encore inconnues.

Ton opinion