Actualisé 29.07.2016 à 11:49

Prêtre égorgé en France Un demandeur d'asile syrien en garde à vue

Deux proches des auteurs du meurtre d'un curé dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, mardi, et un demandeur d'asile syrien ont été placés en garde à vue.

1 / 51
L'archevêque de Rouen, Dominique Lebrun a donné une conférence de presse ce dimanche 2 octobre, avant la réouverture de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray.

L'archevêque de Rouen, Dominique Lebrun a donné une conférence de presse ce dimanche 2 octobre, avant la réouverture de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray.

AFP
L'église de Saint-Etienne-Du-Rouvray ouvrira à nouveau ses portes ce dimanche 2 octobre 2016. Seules 200 personnes accréditées pourront entrer dans l'établissement. (30 septembre 2016)

L'église de Saint-Etienne-Du-Rouvray ouvrira à nouveau ses portes ce dimanche 2 octobre 2016. Seules 200 personnes accréditées pourront entrer dans l'établissement. (30 septembre 2016)

AFP
Les assassins du père Jacques Hamel à l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray (F), fin juillet, étaient en contact avec un Roannais de 29 ans, établi en zone irako-syrienne, selon L'Express. Ce dernier semble avoir «piloté» leur action. (Jeudi 18 août 2016)

Les assassins du père Jacques Hamel à l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray (F), fin juillet, étaient en contact avec un Roannais de 29 ans, établi en zone irako-syrienne, selon L'Express. Ce dernier semble avoir «piloté» leur action. (Jeudi 18 août 2016)

AFP

Un réfugié syrien résidant dans un centre d'accueil de demandeurs d'asile en France a été placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur l'attaque djihadiste, contre une église, a-t-on appris vendredi de source proche de l'enquête.

Photocopie de passeport

Ce Syrien a été interpellé dans le centre de la France. Cela porte à trois le nombre de personnes actuellement en garde à vue dans l'enquête sur le meurtre d'un prêtre dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray (nord-ouest), a-t-on appris de source judiciaire.

«La photocopie d'un passeport syrien a été retrouvée au domicile d'A.K. (l'un des tueurs) et les enquêteurs cherchent à savoir s'il pourrait s'agir de cet homme», a expliqué une source proche du dossier.

Un mineur de 16 ans

Parmi les autres personnes en garde à vue figure un Français de 30 ans, membre de l'entourage familial de l'autre tueur A.M.P. L'homme, qui réside dans l'est de la France, intéresse les enquêteurs qui cherchent à savoir «s'il aurait pu avoir connaissance d'un projet d'attentat fomenté par le tueur», a expliqué la source proche de l'enquête.

Un mineur de 16 ans dont le frère, proche d'Adel Kermiche, est parti dans la zone irako-syrienne en mars 2015, était aussi toujours entendu. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!