Genève - Un député veut envoyer juges et procureurs derrière les barreaux
Publié

GenèveUn député veut envoyer juges et procureurs derrière les barreaux

Alors que des élus prônent un usage moins assidu des peines privatives de liberté, l’un d’eux voudrait que les magistrats puissent effectuer des stages d’immersion en milieu carcéral.

Image d’illustration

Image d’illustration

 Adrian Moser/Fotopool Bern /Tamedia

Régulièrement, le Grand Conseil genevois exprime son souhait de voir la justice favoriser d’autres solutions que l’enfermement des délinquants, souhait qui s’est notamment traduit, en octobre dernier, par son refus de construire un nouveau pénitencier. L’établissement des Dardelles, avec 450 places de détention supplémentaires, était censé remédier à la surpopulation carcérale. Mais, alors que cette question est repartie à la case départ ou presque, un député, lui, veut faire passer les magistrats du pouvoir judiciaire par… la case prison.

L’idée de Pierre Bayenet (Ensemble à gauche), relayée par «Le Temps», est de permettre aux procureurs et aux juges du canton d’effectuer un stage de deux semaines en milieu carcéral, par exemple en officiant en tant que surveillant dans une prison. Et cette proposition, inspirée de ce qui se fait en France, pourrait être plutôt bien accueillie par ses collègues députés. D’autant que, comme le souligne encore le quotidien, la présidente de la Commission de droit pénal de l’Ordre des avocats de Genève, Me Catherine Hohl-Chirazi, juge l’idée «excellente» et propice à forger l’expérience de ceux qui «ordonnent ou participent» à des décisions entraînant la privation de liberté.

(jfz)

Ton opinion