Actualisé 30.05.2012 à 10:32

Tennis - Roland-GarrosUn dernier tour de clé à la Porte d'Auteuil

Arnaud Clément mettra à un terme à sa carrière en fin de saison. Le Genevois d'adoption jette un regard sur sa carrière en forme de parcours du combattant.

von
Gérgory Beaud
Paris

Pour sa 15e et dernière apparition sur les courts de Roland Garros, le Français a gagné son premier tour «à la Arnaud Clément». Au panache et avec courage. Face au Russe Alex Bogomolov Jr, le natif d'Aix-en-Provence a lutté durant 4 h 20 avant que son adversaire ne jette l'éponge sur la balle de match, perclus de crampes.

Questionné sur le temps qu'il aurait pu guerroyer sur le court No 1, le Français a répondu du tac-au-tac: «Cinq minutes de plus que lui». C'est aussi ça, Arnaud Clément. Un dur au mal.

Un marathon face à Marc Rosset

Le pousser dans ses derniers retranchements n'est pas donné au premier venu. Marc Rosset avait réussi cet exploit, lors de la Coupe Davis 2001. «Ce match sort de l'ordinaire», s'est souvenu le Provençal. A Neuchâtel, «La Clé» avait tenu bon face au feu nourri du champion olympique 1992. L'artificier genevois avait décoché 48 aces, mais il s'était incliné face au Français, en cinq manches. «Il avait un bon niveau et le défier durant 5 h 40, ce n'est pas commun, a poursuivi Arnaud Clément. Cela a été le match le plus dur de ma carrière.»

«L'adrénaline me manquera»

Aujourd'hui âgé de 34 ans, le 139e joueur mondial sait que le crépuscule de sa carrière approche. «L'adrénaline et l'excitation de la compétition me manqueront», a-t-il concédé. Toutefois, il ne regrette pas son choix d'arrêter au terme de cette saison: «Je vois cela comme une chance, à 34 ans, de pouvoir encore jouer. C'est le bon moment d'arrêter.»

Avant cela, Arnaud Clément livrera un nouveau duel face au Belge David Goffin, 109e à l'ATP. «J'espère que j'aurai récupéré afin d'être compétitif», a-t-il simplement osé. On ne se fait pas de souci pour lui

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!