Actualisé 03.08.2011 à 15:08

Eglise à Malte

Un des deux prêtres pédophiles défroqué

L'un des deux prêtres maltais condamnés mardi pour des actes pédophiles commis dans les années 80 a été défroqué par le pape mercredi.

Charles Pulis, reconnu coupable dans neuf affaires d'abus, a été contraint d'abandonner la prêtrise.

Charles Pulis, reconnu coupable dans neuf affaires d'abus, a été contraint d'abandonner la prêtrise.

L'un des deux prêtres maltais condamnés mardi par le tribunal de La Valette à des peines de prison pour des actes pédophiles commis dans un orphelinat dans les années 80 a été défroqué par le pape mercredi, a annoncé l'Eglise maltaise en s'excusant pour ces crimes.

Charles Pulis, reconnu coupable dans neuf affaires d'abus (dont six à son domicile) et condamné à six ans de prison, a été contraint d'abandonner la prêtrise sur ordre du Vatican. Il reste toutefois membre de son ordre, les missionnaires de Saint-Paul, a indiqué ce dernier.

Le sort de Scerri en suspends

Le Saint-Siège n'a revanche pas encore pris de décision concernant l'autre prêtre, Godwin Scerri, condamné à cinq ans de prison pour avoir abusé d'un nombre non précisé d'enfants, a précisé l'Eglise maltaise.

L'Eglise maltaise a présenté ses excuses et fait état de sa «profonde tristesse» face aux abus commis par ces prêtres.

Longue enquête

A propos des 8 ans de marathon judiciaire ayant précédé le verdict, l'Eglise a déploré que «l'enquête ait mis autant de temps pour aboutir». L'archevêque de La Valette Paul Cremona rencontrera bientôt les victimes pour leur demander «personnellement pardon», a annoncé l'Eglise.

L'Eglise maltaise a appelé la population à transmettre immédiatement toute information sur d'éventuels abus commis sur des enfants. Elle a expliqué avoir renforcé ses structures pour éviter les abus et réagir rapidement dans ce genre de cas.

Les deux prêtres ont annoncé à travers leurs avocats leur intention de faire appel. L'une des victimes, Lawrence Grech, avait souhaité mardi que le Vatican mette fin à leurs fonctions avec effet immédiat.

L'affaire avait débuté en 2003 lorsque Lawrence Grech et dix autres victimes avaient décidé de rendre publics les abus dont ils avaient été victimes entre 13 et 16 ans à l'orphelinat Saint-Joseph de Santa Venera, près de La Valette.

Un troisième prêtre, Joe Bonett, était également impliqué mais il est décédé en janvier à 63 ans.

L'Eglise de Malte avait estimé en octobre que les plaintes des victimes de prêtres pédophiles de l'orphelinat Saint-Joseph étaient «fondées» et allaient être transmises au Vatican.

Huit victimes avaient rencontré le pape Benoît XVI au cours de sa visite à Malte en avril 2010, lors d'une entrevue marquée par l'émotion. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!