Etats-Unis: Un des évadés a été abattu par la police
Actualisé

Etats-UnisUn des évadés a été abattu par la police

Richard Matt, l'un des deux meurtriers en cavale depuis le 6 juin dans le nord-est des Etats-Unis, a été tué par les forces de l'ordre dans une forêt, vendredi.

1 / 34
29.06 Le meurtrier américain en cavale pendant trois semaines, blessé et arrêté dimanche près de la frontière canadienne, va mieux, a annoncé lundi l'hôpital d'Albany, dans l'Etat de New York, où il a été transféré.

29.06 Le meurtrier américain en cavale pendant trois semaines, blessé et arrêté dimanche près de la frontière canadienne, va mieux, a annoncé lundi l'hôpital d'Albany, dans l'Etat de New York, où il a été transféré.

AP
David Sweat, 35 ans, atteint de deux balles dans le torse, n'a pas besoin d'être opéré.

David Sweat, 35 ans, atteint de deux balles dans le torse, n'a pas besoin d'être opéré.

Richard Matt a été repéré puis abattu par la police de l'Etat de New York dans des bois, vendredi après-midi, relate le «New York Post».

Plus tôt dans la journée, les autorités avaient confirmé la découverte de traces ADN appartenant à Richard Matt dans une cabane à Malone, à une soixantaine de kilomètres de la prison de Dannemora, dont s'étaient échappés les deux meurtriers. D'autres traces biologiques avaient également été retrouvées samedi dernier dans une cabane de chasse près du hameau d'Owls Head.

L'autre fugitif, David Sweat, était lui toujours traqué par les policiers dans une zone sauvage située près du lac Titus. La région des recherches est un secteur rural, montagneux et boisé, ce qui complique d'autant la tâche de la police.

L'évasion et la traque de Richard Matt, 49 ans, et David Sweat, 35 ans, sont dignes d'un roman policier. Les deux hommes se sont échappés en découpant à la scie les murs de leurs cellules respectives puis, en empruntant un dédale de tunnels et de canalisations, jusqu'à une bouche d'égout en dehors de la prison. Plus de 1000 représentants des forces de l'ordre ont été engagés pour les retrouver.

Deux employés arrêtés

Joyce Mitchell, 51 ans, qui surveillait l'atelier de façonnage de la prison de Clinton à Dannemora, avait notamment caché des lames de scie et des mèches de perceuses dans de la viande crue de hamburgers, qu'elle avait congelée avec les outils à l'intérieur. Elle avait ensuite demandé à un second surveillant, Gene Palmer, 57 ans, d'apporter la viande aux condamnés, qui pouvaient dans la prison cuisiner leurs repas.

Palmer est aussi accusé d'avoir accepté des peintures des fugitifs, auxquels il avait prêté à quatre reprises un tournevis et une pince à bec. Il avait récemment brûlé certaines de ces peintures, et cherché à en enterrer d'autres. (20 minutes/afp)

Ton opinion