Un des militaires avait aussi été prévenu
Actualisé

Un des militaires avait aussi été prévenu

Le soir précédent l'accident, un guide de montagne civil avait conseillé à son frère de ne pas se rendre à la Jungfrau en compagnie de ses camarades militaires.

Il lui a peut-être sauvé la vie.

«Lorsque j'ai entendu parler d'une expédition à la Jungfrau, j'ai déconseillé à mon frère d'y participer», a indiqué lundi à l'ATS un guide de montagne bernois qui veut garder l'anonymat. «Suite à un mauvais pressentiment, je lui ai fait ces recommandations. Le lendemain, avec un autre groupe de soldats, il a ainsi préféré se rendre au Mönch.»

Après les récentes fortes chutes de neige, il était cependant évident pour tout guide de montagne de l'importance du danger, a-t- il précisé. «Moi-même je ne me serais pas aventuré à la Jungfrau avec mes clients.»

D'une certaine manière, celui-ci pouvait par contre «comprendre qu'une partie des militaires se soit quand même engagée vers la Jungfrau». Durant le trajet, il était alors clair que la situation devait être constamment réexaminée.

Dimanche, un guide de montagne avait déjà affirmé dans la presse que les soldats s'étaient engagés vers la Jungfrau malgré des mises en garde. Harry Sonderegger, guide de montagne civil, avait déconseillé à ses collègues militaires d'entreprendre cette expédition.

(ats)

Ton opinion