Actualisé 17.01.2013 à 08:09

Afrique du SudUn détenu battu devant la presse

Des journalistes ont assisté mercredi au passage à tabac d'un détenu par des gardiens alors qu'ils accompagnaient une commission parlementaire dans une prison de haute sécurité.

«La commission parlementaire a quitté les lieux. Puis, à travers la clôture, nous avons vu une foule de gardiens agresser un homme habillé en orange --apparemment un prisonnier sans défense-- qui se tortillait et gémissait de douleur», écrit «The Star» de Johannesburg.

«Nous ne savons pas qui il est, ni ce qui lui est arrivé par la suite. Mais nous les avons vus se passer l'homme de l'un à l'autre, le battant brutalement. Alors que les appareils-photo crépitaient, saisissant l'action, les hommes en brun (les gardiens, ndlr) ont continué à battre le prisonnier.» Le «Times» raconte exactement la même histoire.

Une fois repérés, les journalistes ont été détenus pendant une heure et fouillés au corps, leurs appareils-photo et téléphones portables confisqués. Leur matériel leur a été rendu ultérieurement une fois les photos effacées, selon les deux journaux.

Mutinerie

Une mutinerie avait éclaté le 7 janvier dans cette prison de Groenpunt à Deneysville (centre).

Selon la police, les prisonniers critiquant la piètre qualité de la nourriture avaient refusé de prendre leur repas avant d'attaquer des gardiens, puis de mettre le feu à des cellules.

Cinquante prisonniers et neuf gardiens avaient été blessés, et plus de 500 détenus avaient été transférés dans d'autres établissements.

Le ministère des services pénitentiaires n'était pas joignable jeudi matin. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!