Haute-Garonne (F): Un détenu et un gardien se suicident
Actualisé

Haute-Garonne (F)Un détenu et un gardien se suicident

Un détenu de la prison de Muret (Haute-Garonne) s'est pendu dans sa cellule dans la nuit de dimanche à lundi. Le même soir, un surveillant s'est aussi donné la mort.

Le corps du détenu de 47 ans a été découvert aux environs de minuit dans sa cellule. Selon un syndicat de surveillants, il était incarcéré pour des agressions sexuelles. Le parquet, qui n'a pas confirmé cette information, a déclaré que le détenu purgeait «une longue peine à la suite de sa condamnation par une cour d'assises autre que celle de Toulouse».

Dans la même nuit, vers 23 heures, un surveillant de 24 ans travaillant à la maison d'arrêt de Seysses, à proximité du centre de détention de Muret, s'est également donné la mort, a-t-on appris de source syndicale.

Le parquet a précisé que ce décès s'était produit «en-dehors du cadre professionnel» et qu'il n'y avait lieu de faire «aucun rapprochement» entre les deux suicides.

Situé à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Toulouse, le centre de détention de Muret, est pourvu d'une capacité de 621 places et est l'un des plus importants établissements pénitentiaires réservé aux condamnés en France.

La maison d'arrêt de Seysses accueille quant à elle des détenus prévenus ainsi que les condamnés à une peine dont le reliquat n'excède pas un an, et ceux en attente d'orientation vers un établissement pour purger une peine. (ap)

Ton opinion