Chine: Un deuxième mort de la grippe aviaire

Actualisé

ChineUn deuxième mort de la grippe aviaire

Décédé vendredi, un trentenaire chinois était tombé malade le 3 février et avait été admis à l'hôpital cinq jours plus tard alors que son état s'aggravait. Il avait contracté le virus H5N1.

Un homme de 31 ans est mort du virus H5N1 de la grippe aviaire dans un hôpital à Guiyang, dans le sud-ouest de la Chine, a rapporté le département de la Santé de cette province.

L'annonce intervient neuf jours après le décès d'une femme âgée de 21 ans de la même maladie.

«Actuellement, aucun nouveau cas humain de grippe aviaire n'a été signalé dans toute la province», a toutefois communiqué vendredi soir le département de la Santé.

Contacts avec des volailles

Les enquêteurs ont établi que les deux malades avaient eu des «contacts rapprochés» avec des volailles, selon l'agence de presse Chine nouvelle, qui précise que 110 personnes ayant eu un contact avec les patients avaient été placées en observation médicale.

Le virus H5N1, qui a fait plus de 360 morts dans le monde depuis 2003, se transmet de l'animal à l'homme, mais les scientifiques craignent qu'une mutation permette des contaminations d'homme à homme, ce qui pourrait déclencher une pandémie.

Fin janvier, l'organisation des Nations unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) a mis en garde contre de nouvelles flambées de grippe aviaire si la surveillance et le contrôle ne sont pas renforcés au niveau mondial. (ats)

Ton opinion