Berne: Un dimanche sans bagnoles
Actualisé

BerneUn dimanche sans bagnoles

«La rue est là pour faire la fête». Tel est le slogan de la première journée sans voitures qui aura lieu en ville de Berne le 3 juillet.

par
rga
Le pont du Kirchenfeld, qui relie la vieille ville au quartier éponyme, au sud, sera livré aux danseurs le 3 juillet 2011.

Le pont du Kirchenfeld, qui relie la vieille ville au quartier éponyme, au sud, sera livré aux danseurs le 3 juillet 2011.

Au programme de la première manifestation de ce genre, le 3 juillet: chaises longues et palmiers à la Bundesgasse devant le Palais fédéral, pour se prélasser au soleil, pistes de danse sur le pont du Kirchenfeld et places de jeux pour enfants à l'Eigerplatz. Le périmètre de la fête comprendra les quartiers résidentiels du Monbijou et du Kirchenfeld, la place et la terrasse fédérale, ainsi que le Thunplatz et l'Eigerplatz, au sud de la ville, le Hirschengraben, à l'ouest. Des animations sportives et artistiques auront lieu tout au long de la journée. Elles porteront sur la thématique de la mobilité en général.

Cette journée sans voitures a été voulue par le Conseil municipal. A l'origine, les députés avaient demandé qu'elle ait lieu à deux reprises. Pour des raisons d'ordre financier, on se contentera d'une seule. 377 000 francs seront affectés à la manifestation. Pour Reto Nause, le directeur municipal de la sécurité, «cette journée doit inciter la population à se poser des questions sur son comportement en matière de mobilité ». Le député PLR Alexandre Schmidt compte s'opposer à la tenue de cette manifestation. Il a déposé une motion qui sera débattue au Conseil municipal le 12 mai.

Ton opinion