Un diplomate iranien affirme avoir été torturé par la CIA
Actualisé

Un diplomate iranien affirme avoir été torturé par la CIA

TEHERAN - Jalal Charafi, un diplomate iranien libéré début avril après avoir été enlevé le 4 février à Bagdad, a affirmé avoir été torturé durant sa détention par la CIA, rapporte samedi la télévision iranienne.

Le diplomate explique que des agents de la centrale de renseignement américaine l'ont interrogé sur les relations entre l'Iran et l'Irak et l'aide apportée par Téhéran à différents mouvements irakiens.

«Une fois qu'ils ont entendu ma réponse que l'Iran entretient simplement de relations officielles avec le gouvernement et des responsables irakiens, ils ont intensifié les tortures et m'ont torturé jour et nuit avec différentes méthodes», a-t-il dit, cité par la télévision officielle iranienne.

Ces allégations n'ont pas pu être vérifiées de source indépendante. Par ailleurs, selon un responsable américain qui a requis l'anonymat, la CIA a vigoureusement démenti tout rôle dans l'enlèvement et la libération du diplomate iranien. Il a également réfuté les accusations de torture, que la centrale américaine ne «pratique pas» et «n»approuve pas».

Le 4 février dernier, Jalal Charafi circulait en voiture dans le quartier de Karradah, à Bagdad, lorsque des hommes armés portant des uniformes irakiens, eux mêmes à bord de véhicules, avaient immobilisé sa voiture et l'avaient enlevé. Selon un responsable iranien à Bagdad, le diplomate a été aux mains des services de renseignement irakiens. (ap)

Ton opinion