Londres: Un divorce à 510 millions de francs
Actualisé

LondresUn divorce à 510 millions de francs

L'ex-épouse d'un homme d'affaires londonien s'est vu attribuer un dédommagement record pour un divorce en Grande-Bretagne, devant un tribunal londonien, avec 337 millions de livres (510 millions de francs).

Depuis une jurisprudence en 2000, la loi britannique a pour principe de diviser la fortune en deux parts égales entre les époux.

Depuis une jurisprudence en 2000, la loi britannique a pour principe de diviser la fortune en deux parts égales entre les époux.

Jamie Cooper-Hohn, 49 ans, née aux Etats-Unis, a été mariée pendant 17 ans au gestionnaire de fonds de pension Chris Hohn, 48 ans, avant leur divorce en 2012. Elle réclamait la moitié de leur fortune évaluée à 700 millions de livres. Mais M. Hohn avait offert de ne lui en céder qu'un quart, d'où la procédure en justice.

Les deux ex-époux, qui s'étaient rencontrés à l'université de Harvard et ont eu ensemble quatre enfants, ont fondé l'association caritative Children's Investment Fund Foundation pour venir en aide aux populations des pays en développement.

Réputés très généreux et pour vivre modestement au regard de leur fortune, ils auraient donné quelque 1 milliard de livres (1,259 mds d'euros). Le montant accordé à Mme Cooper-Hohn surpasse le dédommagement obtenu en 2011 par Galina Besharova, l'ex-femme du milliardaire russe Boris Berezovski, décédé depuis. Ce montant avait été évalué à environ 275 millions d'euros.

Depuis une jurisprudence en 2000, la loi britannique a pour principe de diviser la fortune en deux parts égales entre les époux. Une décision qui pousse de nombreux étrangers à venir chercher réparation devant les tribunaux du pays, parant Londres du titre de «capitale du divorce». (afp)

Ton opinion