Terrorisme: Un djihadiste suisse achète sa liberté

Actualisé

TerrorismeUn djihadiste suisse achète sa liberté

Le Genevois Daniel D. a récemment été arrêté en Syrie. Dans une interview vidéo, il raconte comment il s'est libéré de sa première incarcération grâce à une rançon.

par
mon/vsm
1 / 4
En 2014, le genevois Daniel D. a rejoint l'État islamique.

En 2014, le genevois Daniel D. a rejoint l'État islamique.

Il est considéré comme l'un des djihadistes suisses les plus dangereux.

Il est considéré comme l'un des djihadistes suisses les plus dangereux.

Il est actuellement incarcéré dans une prison du nord de la Syrie.

Il est actuellement incarcéré dans une prison du nord de la Syrie.

epa/Ammar Salih

Le genevois Daniel D. est considéré comme l'un des djihadistes suisses les plus dangereux. Le converti a rejoint l'État islamique en 2014. Le jeune homme s'était auparavant radicalisé dans la grande mosquée de Genève. C'est dans le cadre d'une opération coordonnée en Syrie que la milice kurde l'a arrêté. Âgé de 24 ans, il se trouve depuis dans une prison du nord du pays.

Dans une interview vidéo publiée par l'agence de presse du gouvernement local kurde Hawar News, le terroriste raconte son voyage dans le califat, son entraînement militaire sur le terrain et narre les combats auxquels il a participé. Témoignage que l'on retrouve dans un article publié la cellule enquête Tamedia.

Rançon de 5000 $

En outre, le jeune homme de 24 ans raconte comment il a fui vers la frontière irakienne après la chute de Raqqa en 2017. Dans le hameau syrien de Baghouz, lui et son épouse française, ainsi que leur fils de un an, ont été piégés par les Forces démocratiques syriennes (FDS) dirigées par les Kurdes. La femme et l'enfant ont été arrêtés au début de l'année, tandis que Daniel D. a réussi à s'échapper grâce à des passeurs.

Arrivé aux portes de la Turquie, il a été arrêté près de la frontière par l'armée syrienne. Là, il a été emprisonné durant six mois. Enfin, il aurait payé une rançon d'environ 5000 dollars pour être remis en liberté.

Selon la cellule enquêtes de Tamedia, Daniel D. a alors tenté de libérer sa famille du camp kurde al-Hol, situé dans l'est de la Syrie et ce, avec l'aide de passeurs. Mais c'était compter sans la FDS et plusieurs agences de renseignement étrangères, qui ont réussi à l'arrêter à nouveau. Daniel D. est actuellement en détention dans le nord de la Syrie. Selon son témoignage, des passeurs qui l'auraient vendus aux Forces démocratiques syriennes.

Ton opinion