France/Russie: Un documentaire choc sur les liens entre FN et Kremlin
Actualisé

France/RussieUn documentaire choc sur les liens entre FN et Kremlin

Une enquête de «Spécial Investigation» met en lumière les relations étroites, financières et politiques, qui lient les Le Pen aux émissaires de Poutine.

par
che/nex
Le documentaire «FN: L'oeil de Moscou», diffusé lundi 2 novembre 2015 à 22 h 35 sur Canal Plus, produit par KM.

Le documentaire «FN: L'oeil de Moscou», diffusé lundi 2 novembre 2015 à 22 h 35 sur Canal Plus, produit par KM.

Un documentaire de «Spécial Investigation» intitulé «FN: L'oeil de Moscou», diffusé ce soir par la chaîne française Canal + et dont Médiaparta obtenu des extraits en exclusivité, dévoile les liens entre le parti d'extrême droite Front National et l'élite de Moscou.

Après des mois d'enquête dans trois pays, les journalistes Raphaël Tresanini et Nicolas Dumond révèlent que le rapprochement entre le parti français et Moscou a un intérêt «tant politique que financier». «Ils démontrent que les Le Pen sont en contact avec l'homme d'affaires russe Konstantin Malofeev, un mécène orthodoxe proche de Vladimir Poutine, et à l'initiative de plusieurs événements internationaux marqués à l'extrême droite» résume Médiapart.

«Un financement étranger inédit»

Dans un article de novembre 2014 intitulé «Le Front national décroche les millions russes», le site d'informations avait déjà révélé que le FN d'une part, et Cotelec, le microparti de Jean-Marie Le Pen d'autre part, avait reçu des «prêts» de banques russes, à hauteur de 11 millions d'euros au total.

«Un cas unique sous la Ve République», note le site de «Spécial Investigation». La France enquête actuellement sur le sujet.

«Vous ne pourrez jamais le démontrer»

«Que cherche exactement Vladimir Poutine en misant sur le FN ?» L'objectif affiché est de «gagner en influence en Europe», une influence qui serait véhiculée par les Le Pen.

Lors d'une visite «discrète» à Moscou en octobre 2014, selon les reporters de «Spécial Investigation», Jean-Marie Le Pen a rencontré deux importants acteurs politiques russes: l'idéologue Alexandre Douguine, «un intellectuel aux positions extrémistes, nostalgique de l'Union soviétique et du tsarisme, (...) qui prône un rapprochement entre la Russie et lEurope pour contrer la puissance anglo-saxone» et le milliardaire Konstantin Malofeev, un proche de Poutine «ultra religieux», «passionné par la Russie impériale» et accusé «d'avoir financé les séparatistes pro-russes en Crimée». Le Français lui a rendu visite au siège de son fonds d'investissement.

«En mars, la révélation de textos dun responsable du Kremlin, évoquant la manière dont la présidente du FN devait être 'remerciée' en échange de son soutien sur la Crimée, avait relancé les interrogations sur un soutien financier de la Russie au Front national en échange dun lobbying politique» note Médiapart. Doit-on en conclure que le milliardaire Konstantin Malofeev finance le FN? Zurab Chavchavadze, le directeur financier et homme de confiance de ce dernier, «élude, parle d''accusations', puis lâche: 'c'est-à-dire que vous ne pourrez jamais le démontrer'».

Ton opinion