Russie: Un «Don Juan» français escroquait des femmes
Actualisé

RussieUn «Don Juan» français escroquait des femmes

Soupçonné d'avoir séduit ses «proies» dans quatre ville différentes de Russie pour les dépouiller, un Français sous le coup d'un mandat d'arrêt international a été interpellé à Novgorod.

L'homme de 49 ans est présenté par les médias russes comme un musicien charismatique connu sous divers noms à consonance italienne selon les villes où il agissait, qui nouait des relations avec ses victimes, leur empruntait des grosses sommes et disparaissait. Il est soupçonné de méfaits commis à Moscou mais aussi dans les régions de Vologda et Tver (Nord-Ouest) et au Tatarstan (centre), a indiqué la police de la région de Novgorod dans un communiqué publié vendredi soir.

Il faisait l'objet d'un mandat d'arrêt international, poursuivi en France pour escroquerie en bande organisée, a précisé la même source. Le Français «nouait des relations romantiques avec des femmes et une fois qu'elles avaient pris pour lui des crédits et lui offraient des cadeaux de valeur, disparaissait», a rapporté l'agence officielle TASS. Le journal «Rossiïskaïa Gazeta» raconte samedi sur son site internet les mésaventures de l'une des victimes présumées du suspect, un musicien qui séduisait des femmes dans des discothèques où il se produisait.

Il volait et disparaissait

Cette saxophoniste a rapidement emménagé avec l'homme, qui lui empruntait régulièrement de grosses sommes sans la rembourser, puis est tombée enceinte. Il a alors disparu avec tous les instruments de la jeune femme. Début décembre, la chaîne NTV avait consacré une enquête à cette affaire, diffusant des extraits de vidéos montrant le suspect, un homme massif aux courts cheveux noirs, entonnant sur scène des chansons romantiques italiennes ou enseignant le judo dans une école.

Une jeune femme de Tver y raconte avoir rencontré l'homme sur un site de rencontres. Ce dernier a fini par disparaître avec ordinateurs, téléviseur et argent liquide, quand, enceinte, elle a obtenu un crédit pour lui. (afp)

Ton opinion