Irak: Un double attentat fait au moins 28 morts

Actualisé

IrakUn double attentat fait au moins 28 morts

L'Irak a connu deux attentats dans la ville de Tadji, au nord de Bagdad. Le bilan est lourd.

Deux attentats sont survenus, en Irak, mardi.

Deux attentats sont survenus, en Irak, mardi.

Un double attentat visant un bâtiment public a fait une trentaine de morts mardi à Tadji, ville située à 20 km au nord de Bagdad. L'Irak vient de connaître son mois le plus meurtrier depuis le début de l'année, selon une source du ministère de l'Intérieur.

Un officier de police de cette localité à majorité sunnite a affirmé qu'une «voiture conduite par un kamikaze a explosé contre la porte principale de l'enceinte abritant la municipalité, où se tenait une importante réunion pour tenter d'améliorer les services publics locaux».

«Le maire, des chefs tribaux et des membres des services de sécurité étaient présents quand la première explosion a eu lieu», a- t-il dit. Lorsque les gens ont commencé à affluer, un autre kamikaze a fait détoner sa veste d'explosifs au milieu de la foule causant de nombreuses victimes. L'officier de police n'était pas en mesure de dire s'il y a eu des victimes parmi les participants à la réunion.

Selon le vice-ministre de la Santé, Khamis al Saad, 28 personnes ont été tuées et 58 autres blessées. Une source du ministère de l'Intérieur fait pour sa part état de 35 morts et 28 blessés. L'attentat a eu lieu à 12h00 (11h00 suisses), a précisé le général Qassem Atta.

Beaucoup de monde

Le maire de la ville, Raad al Tamimi, a raconté: «Il y a eu deux explosions. La première a été causée par une voiture piégée. Pour la seconde, on ne sait pas. Ça peut être un attentat suicide ou une bombe placée dans la rue».

«Il y avait beaucoup de monde, des policiers, des employés et des gens venus pour des démarches administratives», a-t-il ajouté. Raad al Tamimi a déclaré que de nombreux blessés hospitalisés dans un établissement de Kadhimiah, un faubourg du nord de Bagdad, étaient dans un état grave.

Les deux explosions, qui ont frappé le parking du bâtiment, surviennent au lendemain d'une série d'attaques visant la police et l'armée qui a fait huit morts.

Mois de juin meurtrier

Le mois de juin a été le plus meurtrier depuis le début de l'année tant pour les Irakiens que pour les soldats américains.

Ainsi 271 Irakiens ont péri en juin dans des attentats, dont 155 civils, 77 policiers et 39 soldats, selon des chiffres compilés par les ministères de la Santé, de la Défense et de l'Intérieur. Il s'agit d'une augmentation de 34% par rapport à mai. Il faut remonter à septembre 2010 pour trouver un bilan plus lourd avec 273 tués.

Consulat américain à Bassora

Les Etats-Unis ont annoncé mardi l'ouverture d'un consulat à Bassora, ville du sud de l'Irak dotée d'importantes infrastructures pétrolières. «Le 5 juillet, l'ambassadeur américain James Jeffrey a officiellement ouvert le consulat général de Bassora, en Irak», selon un communiqué publié par le nouveau consulat.

Le début de la présence diplomatique américaine à Bassora remonte à 1869, mais le précédent consulat général avait fermé ses portes en 1967, précise le communiqué.

La représentation couvrira un territoire incluant Bassora, Muthanna, Maysan, et Dhi Qar. L'ambassadeur a également annoncé la prochaine nomination de Mme Piper Campbell au poste de consul général.

Les Etats-Unis se sont engagés au retrait d'ici la fin de l'année des 45'000 militaires qui se trouvent encore en Irak. Ils s'efforcent parallèlement d'accroître leur représentation diplomatique.

(ats/afp)

Ton opinion