Actualisé 03.08.2011 à 19:34

Italie

Un drame à moto fauche un couple de Vaudois

Bruno et sa compagne Gabriela s'étaient rendus non loin de Turin pour une virée romantique, qui s'est avérée fatale. Un proche du couple décédé témoigne.

de
Frédéric Nejad
Les casques des deux victimes sont posés sur le muret (à g.), sur la photo prise par le journal italien La Stampa.

Les casques des deux victimes sont posés sur le muret (à g.), sur la photo prise par le journal italien La Stampa.

«J'aime la moto, j'en fais depuis 16 ans, mais après ça, c'est fini, je n'y toucherai plus jamais.» Au bord des larmes, Louis*, 27 ans, tient à témoigner dans «20 minutes» de la tragédie qui a brutalement ôté la vie à la mère de son amie ainsi qu'à son compagnon, dimanche dernier sur une ­route de la région de Turin. «S'il vous plaît, mettez en garde vos lecteurs, car ça n'arrive pas qu'aux autres.»

Mécanicien de 59 ans résidant à Gland (VD) avec sa compagne Gabriela ­Bilello (56 ans), Bruno Balmas était originaire de San Germano Chisone. Ils sont partis à moto enduro pendant le long week-end du 1er Août, car il souhaitait lui faire découvrir cette région qui l'a vu naître.

Mais la virée romantique a pris fin dimanche vers 15 h 30 contre des ­rochers. Au guidon, Bruno aurait dérapé dans un virage, selon l'actuelle hypothèse de la police et en l'ab­sence de témoins de la tragédie. C'est un automobiliste de passage qui a découvert les corps des deux motards allongés sur le bitume. Si Bruno est mort sur le coup, Gabriela, très grièvement blessée, a été transportée à l'hôpital de Turin, où elle est décédée peu après. Une enquête est en cours.

Bruno a été enterré mardi dernier dans sa région natale du Piémont. Quant à Gabriela, mère de deux enfants adultes, sa famille ne savait pas encore mercredi si son corps serait rapatrié à La Côte ou s'il serait inhumé en Italie. «Mais une cérémonie aura lieu en Suisse», souligne Louis, petit ami de la fille de la victime.

*prénom d'emprunt

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!