«Une séparation»: Un drame d'une pertinence à couper le souffle

Actualisé

«Une séparation»Un drame d'une pertinence à couper le souffle

Justement récompensé au dernier Festival de Berlin, «Une séparation» frôle quasiment le chef-d'oeuvre.

par
ffe

Quitté par sa femme, Nader engage une bonne qui, après quelques jours, l'accuse de l'avoir frappée et causé sa fausse couche. A partir de cette anecdote, «Une séparation» pose tout un enchevêtrement de questions sur la religion, le libre-arbitre, le mensonge, la confiance, l'éducation, la justice, la société iranienne... Un petit bijou iranien d'une maîtrise éblouissante qui a remporté l'Ours d'Or à Berlin (et l'Ours d'argent à l'ensemble de ses interprètes)

«Une séparation»

De Asghar Farhadi. Avec Leila Hatami, Peyman Moadi.

Sortie le 8 juin 2011.

***

Ton opinion