Payerne (VD): Un drame familial finit en double homicide
Actualisé

Payerne (VD)Un drame familial finit en double homicide

Des coups de feu ont éclaté mercredi en fin d'après-midi dans un immeuble proche de la gare. Deux personnes ont été tuées, annonce la police jeudi.

par
xfz
1 / 8
Une voisine a vécu de près la fusillade de mercredi soir qui a fait deux morts.

Une voisine a vécu de près la fusillade de mercredi soir qui a fait deux morts.

Muriel Antille
Voici la porte de l'appartement dans lequel le drame s'est noué.

Voici la porte de l'appartement dans lequel le drame s'est noué.

Muriel Antille
La façade de l'immeuble au lendemain du drame.

La façade de l'immeuble au lendemain du drame.

Muriel Antille

Que s'est-il passé à Payerne, mercredi vers 18 h 30? Plusieurs témoignages concordants font état d'une fusillade à la rue de la Gare. Entre 20 et 30 coups de feu auraient été tirés. «Il y avait des douilles partout dans la cage d'escalier», raconte une voisine, encore choquée. Il s'agirait d'un drame familial, annonce la police jeudi. Deux personnes ont été tuées.

Fusillade centre-ville de Payerne

Un double homicide s'est produit mercredi dans la Broye vaudoise.

Les protagonistes seraient des nouveaux venus dans l'immeuble, mais se seraient déjà fait remarquer. «Nous avions déjà entendu des cris et des bagarres à de nombreuses reprises. Je ne suis pas vraiment surpris», commente un autre voisin. A l'extérieur, un grand nombre de voitures de police étaient garées à proximité.

Où est le tueur?

Le bâtiment en question aurait été évacué par la gendarmerie, qui a mis en place un important dispositif. «On ne sait pas si le tireur se trouve encore sur place ou s'il est parti, et encore moins s'il s'est enfui avec son arme. Dans le doute, les forces de l'ordre ont bouclé toute la rue», affirmait un voisin peu après les faits.

Selon 24heures.ch, des patrouilles de police lourdement armées contrôlent encore les entrées et les sorties de la ville, évoquant également la présence sur place du Détachement d'action rapide et de dissuasion, ainsi que des experts de la police scientifique. Le site explique qu'une personne réfugiée sur le toit a été évacuée avec la nacelle d'un camion de pompiers.

Interrompu aux alentours de 19 heures, le trafic ferroviaire a pu reprendre vers 20h15.

Ton opinion