Journée contre l’homophobie: Un drapeau LGBT levé à l’ambassade britannique choque Djakarta
Publié

Journée contre l’homophobieUn drapeau LGBT levé à l’ambassade britannique choque Djakarta

L’Indonésie a convoqué l’ambassadeur britannique Owen Jenkins en réaction à un drapeau LGBT arc-en-ciel levé par l’ambassade. Elle veut lui rappeler ses «valeurs culturelles et religieuses».

L’ambassade du Royaume-Uni en Indonésie entendait soutenir la Journée internationale contre l’homophobie. Le message est mal passé…

L’ambassade du Royaume-Uni en Indonésie entendait soutenir la Journée internationale contre l’homophobie. Le message est mal passé…

AFP

L’ambassade britannique en Indonésie a publié sur son compte Instagram, la semaine dernière, une photo du drapeau arc-en-ciel levé à côté du drapeau national sur son territoire, à l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie, le 17 mai, avec un message de soutien aux droits de la communauté LGBT. Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette initiative est mal passée à Djakarta.

«Cette action, ainsi que la publication de la photo sur le compte officiel de l’ambassade sur les réseaux sociaux, est très irrespectueuse», a indiqué, lundi, le porte-parole du ministère indonésien des Affaires étrangères, Teuku Faizasyah. «Le ministère voudrait rappeler aux ambassadeurs étrangers le respect de la sensibilité des valeurs culturelles et religieuses.»

Discriminations répandues

Les relations sexuelles entre personnes du même sexe ne sont pas illégales dans le plus grand pays musulman au monde, sauf dans la province occidentale d’Aceh, mais les discriminations envers la communauté homosexuelle sont largement répandues. Des homosexuels sont parfois arrêtés en vertu de la loi contre la pornographie.

«Cette action, ainsi que la publication de la photo sur le compte officiel de l’ambassade sur les réseaux sociaux, est très irrespectueuse.»

Teuku Faizasyah, porte-parole du ministère indonésien des Affaires étrangères

Le lever du drapeau arc-en-ciel par l’ambassade britannique a déclenché des protestations d’internautes et des instances conservatrices de l’archipel d’Asie du Sud-Est. Le président de la principale organisation islamique du pays, le Conseil indonésien des oulémas, a estimé que l’ambassade n’avait pas fait preuve de respect pour son pays hôte. «Nous devons les réprimander, en tant qu’invité on doit connaître sa place et comprendre les normes du pays où l’on est», a relevé Cholil Nafis, samedi, sur son compte Twitter, suivi par près de 68’000 personnes.

En Indonésie, la communauté LGBT fait face à des pressions croissantes, ces dernières années. Des députés conservateurs ont tenté de rendre illégales les relations entre personnes du même sexe. De nombreux homosexuels sont contraints de subir des «conversions», qui passent parfois par des exorcismes.

(AFP)

Ton opinion