Actualisé 27.10.2009 à 20:42

L'AbergementUn drôle de rapace harcèle les joggeurs

Des coureurs ont été effrayés par un oiseau semblant agressif. Il ne s'agirait pourtant pas d'attaques.

von
Joël Burri

Le port du casque est recommandé quand on fait son jogging dans le Nord vaudois. Plusieurs adeptes de course à pied ont été agressés par un oiseau entre les localités de L'Abergement et de La Russille. Stéphane en a été victime deux fois: «L'oiseau m'a même touché, explique-t-il. Je l'ai vu voler au-dessus de moi, puis piquer dans ma direction.»

Il pourrait s'agir d'un faucon crécerelle, aussi appelé «criblette», selon un habitant de la région. Le rapace tente-t-il de défendre son nid? Non, selon Patrick Jacot, fondateur du Centre ornithologique de Genthod (GE). «Naturellement, un oiseau n'attaque pas un humain. Même en allant baguer des oiseaux dans leur nid, je n'ai jamais été attaqué.»

Pour l'ornithologue, «il doit s'agir d'un oiseau qui a été en contact avec l'humain. Il a dû être recueilli oisillon ou soigné à la suite d'une blessure, avant d'être relâché. Désormais, il pense que les humains vont lui donner de la nourriture. Il essaie donc de se poser sur la tête ou les épaules des promeneurs. Cela peut être douloureux suivant la taille de ses serres!»

Le phénomène a déjà été rencontré avec des buses, des merles noirs ou des corneilles. «Réhabiliter un oiseau à la vie sauvage est complexe. Il ne faut pas recueillir ces animaux, mais les confier à un centre spécialisé.» Cette année, des oiseaux agressifs ont également été observés à San-Francisco et à Berlin.

A Berlin, des corbeaux rejouent «Les oiseaux» d’Hitchcock

Un corbeau «m’a donné des coups de bec à la tête. Ensuite il est reparti, mais est revenu juste après», a raconté Peter Grahn, un électricien de 41 ans qui travaille au théâtre national de Berlin, au quotidien Berliner Zeitung. «Par chance, j’avais un sac à dos. J’ai pu me protéger la tête avec et courir vite dans le théâtre», a-t-il poursuivi.

La mésaventure de Peter Grahn ne serait pas unique. La presse allemande a fait état d’au moins six attaques de ce type ces derniers jours. L’une d’entre elles aurait «failli renverser un cycliste».

Les auteurs de ces coups bas? Un couple de corbeaux, agressifs qui auraient a fait leur nid non loin du théâtre. La police a fait poser des panneaux d’avertissement, mais ne peut pas s’attaquer au nid en raison des lois sur la protection de la nature.

La Berliner Zeitung rapporte également l’attaque de la jeune Elisa, 12 ans, par une mésange. Au contraire des corbeaux, agressifs pendant la période de couvaison des œufs, la mésange voulait probablement simplement «utiliser les cheveux de la fillette pour rembourrer son nid», selon un ornithologue interrogé par le journal. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!