Covid-19 en Suisse - Un élève sur cinq a développé des anticorps
Publié

Covid-19 en SuisseUn élève sur cinq a développé des anticorps

Selon une étude zurichoise, le nombre d'écoliers présentant des anticorps dans le sang est passé de 2 à 19 % entre la première et la troisième vague.

En Suisse, le nombre d'écoliers présentant des anticorps dans le sang est passé de 2 à 19 % entre la première et la troisième vague.

En Suisse, le nombre d'écoliers présentant des anticorps dans le sang est passé de 2 à 19 % entre la première et la troisième vague.

AFP

Durant les trois vagues de la pandémie, des scientifiques de l’Université de Zurich ont traqué les anticorps de quelque 2500 écoliers zurichois. Cette opération, nommée «Ciao Corona», suscite désormais un intérêt international, alors que près de 200 millions d'enfants dans le monde sont actuellement dans l’impossibilité de se rendre à l’école.

Selon «Schweiz am Wochenende», les chiffres sont éloquents: le nombre d'écoliers présentant des anticorps dans le sang est passé de 2 à 19 % entre la première et la troisième vague. «Ainsi, un enfant scolarisé sur cinq a été infecté par le Covid-19», a déclaré Susi Kriemler, cheffe de projet à l’Université de Zurich. Deux tiers d’entre eux sont restés asymptomatiques.

Gymnasiens moins touchés

En outre, 80% des élèves infectés à l’automne dernier avaient encore des anticorps dans leur sang plus de six mois plus tard, soit la limite donnée par l’OMS. «Il est possible qu’ils soient protégés contre une réinfection par d'autres mécanismes de défense de l'organisme, comme les lymphocytes T», continue l’experte.

Les recherches menées montrent également que les gymnasiens sont moins touchés que les étudiants plus jeunes. Un fait qui s’expliquerait par le port du masque obligatoire dès l’âge de 12 ans.

(szu)

Ton opinion