France: Un élu rabote d'un tiers le portrait officiel de Macron
Publié

FranceUn élu rabote d'un tiers le portrait officiel de Macron

Le maire de Grand-Failly, dans le nord-est de l'Hexagone, veut protester symboliquement contre la baisse - d'un tiers - des dotations de l'Etat.

par
pp

L'affaire peut prêter à sourire mais témoigne d'un réel malaise parmi les élus. Le maire de Grand-Failly, petite commune meurthe-et-mosellane de 330 habitants, a décidé de masquer un tiers du portrait officiel d'Emmanuel Macron qu'il doit afficher dans sa mairie, une façon pour lui de protester contre la baisse - identique - des dotations de l'Etat.

«C'est pour montrer mon ras-le-bol de la baisse de nos dotations et de la prochaine suppression de la taxe d'habitation», a expliqué Jean-François Damien à France Bleu Lorraine. (...) Trop c'est trop». Sans réel moyen d'action, l'élu a choisi d'utiliser la photo officielle du président. «Il m'a supprimé un tiers de subventions, donc j'ai supprimé un tiers de sa photo. Attention, je ne l'ai pas découpée! J'ai juste placé un bandeau en papier A3 entre la vitre et le portrait», a-t-il précisé.

Des remontrances de la sous-préfecture

Jean-François Damien s'inquiète en particulier de la suppression progressive de la taxe d'habitation pour les finances de sa commune: «Elle représente 13'000 euros, une somme importante pour une petite commune comme la nôtre, qui permet de financer des travaux».

L'initiative de l'élu a déjà rencontré un écho favorable auprès de ses homologues. La présidente de l'association des maires de Meurthe-et-Moselle, Rose-Marie Falque, s'est ainsi dit «solidaire» de son collègue. Son geste n'a pas été en revanche du goût de la sous-préfecture, qui l'a appelé pour lui faire des remontrances. (pp/20 minutes)

Ton opinion