Argentine/ claque: Un élu se fait gifler en plein débat
Actualisé

Argentine/ claqueUn élu se fait gifler en plein débat

Une députée d'opposition a giflé mercredi soir un parlementaire favorable à la présidente argentine Cristina Kirchner sous les yeux des caméras de télévision, en plein débat.

«J'en avais marre, j'ai supporté toutes les années ses vociférations et ses attaques personnelles», a déclaré la députée Graciela Camano, présidente de la commission des Affaires constitutionnelles, pour justifier la claque donnée au député Carlos Kunkel, de la coalition gouvernementale.

«Il a pris l'habitude de m'offenser en s'en prenant à mon mari et en aucun cas je ne vais permettre ce genre de choses», a ajouté la femme de Luis Barrionuevo, un syndicaliste en conflit avec le gouvernement de Mme Kirchner.

Kunkel est resté interloqué et la réunion a immédiatement été suspendue.

Auparavant, deux députées d'opposition avaient réitéré leurs accusations contre le gouvernement. Elles assurent avoir reçu des coups de fils en pleine session la semaine dernière pour les pousser à voter en faveur du projet de budget 2011, finalement rejeté.

Mercredi, une nouvelle session extraordinaire destinée à faire voter le texte sans débat préalable a tourné court, faute du quorum nécessaire.

La présidente Kirchner (centre-gauche) a perdu la majorité dans les deux chambres depuis sa défaite aux législatives de juin 2009.

L'opposition conteste notamment les hypothèses de croissance (4,3%) et d'inflation (8,9%) du gouvernement pour 2011, qu'elle juge sous-évaluées. Elle accuse l'exécutif de vouloir ainsi dégager des fonds échappant aux contrôles habituels en vue de la présidentielle d'octobre.

En l'état actuel des choses, Mme Kirchner peut réutiliser l'an prochain le budget 2010, prolonger la session parlementaire qui s'achève fin novembre pour organiser un nouveau débat sur le texte ou convoquer une session extraordinaire consacrée uniquement au vote du budget. (afp)

Ton opinion