Actualisé

GenèveUn élu veut limiter le trafic de nuit à l'aéroport

Un député socialiste veut plafonner le nombre de vols en soirée au bout du lac, s'inspirant de l'aéroport de Zurich.

par
leo
Les habitants du secteur de l'aéroport déplorent des dépassements parfois importants des normes sonores.

Les habitants du secteur de l'aéroport déplorent des dépassements parfois importants des normes sonores.

Keystone/Salvatore di Nolfi

Geler les atterrissages à partir de 21h et les décollages après 22h20: c'est la décision récemment prise par l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) pour l'aéroport de Zurich. Le député socialiste Martin Staub veut que Genève fasse de même pour limiter les nuisances, relate lundi la «Tribune de Genève». Il a déposé une question urgente la semaine passée au Grand Conseil demandant au Conseil d'Etat d'agir en ce sens auprès de la Confédération.

Depuis plusieurs années, les riverains de l'aéroport dénoncent les nuisances sonores du trafic aérien. Martin Staub voit notamment dans la décision de l'OFAC un «début de prise en compte de la qualité de vie de la population». A Cointrin, la période nocturne court de 22h à 23h59, et les vols (sauf ceux en retard) sont interrompus de minuit à 6h. De son côté, l'OFAC indique que les situations zurichoise et genevoise sont différentes. Dans l'aéroport alémanique, l'office a des outils pour mesurer les nuisances sonores et agir, tandis qu'au bout du lac, l'OFAC ne dispose pas encore de tels instruments.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!