Actualisé 27.05.2009 à 09:02

Caisse de chômageUn employé détourne des milliers de francs

Nouveau cas de fraude à la Caisse cantonale genevoise de chômage: un collaborateur a exploité les failles du système informatique fédéral et activé pour son propre compte des versements à hauteur de plusieurs dizaines de milliers de francs.

Les faits ont été dénoncés à la justice et une enquête administrative sera probablement ouverte. Le canton demande un audit informatique et des mesures urgentes au Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco).

Après le cas de janvier 2008, où un employé avait déjà détourné avec quelques complices plusieurs centaines de milliers de francs, la caisse de chômage a identifié mardi (hier) ce gestionnaire indélicat, soupçonné d'avoir détourné quelques dizaines de milliers de francs en quelques mois. L'intéressé a reconnu les faits et a été immédiatement suspendu. Il risque le licenciement.

L'employé avait été engagé il y une année environ, après une période de chômage, et est parvenu à réactiver les versements en sa faveur, a précisé mercredi à l'AP Bernard Favre, secrétaire général adjoint au Département de la solidarité et de l'emploi (DSE).

Cas grave

«Il s'agit d'un cas grave que l'on ne peut exclure ni chez nous ni dans d'autres cantons, tant que le système informatique fédéral n'aura pas été corrigé», a ajouté Bernard Favre. Les contrôles mis en place l'an dernier restent fastidieux. Le DSE demande donc un audit informatique complet du système fédéral et des mesures urgentes pour pallier ses lacunes.

Le DSE sollicitera à nouveau la possibilité d'établir des barrages informatiques pour limiter les risques de manipulations fautives par des gestionnaires. De tels cas portent atteinte à la crédibilité de l'Etat et à l'image de tous les autres fonctionnaires. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!