Lausanne – Un enfant de 7 ans empoigné par un éducateur et jeté à terre
Publié

LausanneUn enfant de 7 ans empoigné par un éducateur et jeté à terre

Un quinquagénaire a été condamné pour voies de fait. Le procureur n’est pas entré en matière sur les «provocations» du garçon à l’égard de l’adulte, soulignant un «rapport de force disproportionné».

par
Jacqueline Favez
Image d’illustration

Image d’illustration

Getty Images/iStockphoto

Un éducateur de l’enfance qui s’en était pris physiquement à un garçon de 7 ans vient d’être condamné par ordonnance pénale pour voies de fait. L’histoire remonte au mois de mai. Dans la cour séparant deux structures d’accueil d’enfants sur les hauts de Lausanne, le petit a dit bonjour à l’éducateur, qui l’a rembarré par un «au revoir» agressif, raconte la maman. «Interloqué et vexé, mon fils lui a lancé le ballon qu’il avait dans les mains.» Touché au dos, le quinquagénaire a alors empoigné le garçon par les mains et l’a fait valdinguer, avant de le maintenir au sol. Il a fallu l’intervention d’un autre éducateur pour que l’homme lâche prise.

L’enfant n’a heureusement pas été blessé. En tout cas pas physiquement. «Mon fils a dit qu’il allait bien mais il était en état de choc et n’a rien mangé de la journée. Ce n’est que tard le soir qu’il a réussi à tout me raconter», se désole la mère, qui a porté plainte. «On apprend à nos enfants à avoir confiance et à respecter les adultes qui s’occupent d’eux. Ce genre de choses ne devrait pas arriver.»

«Rapport de force disproportionné»

Lors de son audition, l’éducateur a reconnu les faits, mais dit avoir été «provoqué» par l’enfant. Un argument balayé par le procureur, pour qui cela ne «justifie en aucun cas» ce comportement, «le rapport de force (...) étant de toute évidence disproportionné». L’homme, qui a écopé de 500 francs d’amende et de 900 francs de frais, n’a pas fait opposition à sa condamnation. La direction de la structure qui l’emploie n’a pas souhaité commenter l’affaire.

Ton opinion