Actualisé 25.05.2018 à 14:31

Bâle-CampagneUn enfant touche une chenille et finit à l'hosto

Actuellement, certaines espèces de larves envahissent les buissons et les arbres de Suisse. Attention, car toutes ne sont pas inoffensives.

von
sis/ofu
Keystone/Patrick Pleul

«Mon neveu est à l'hôpital avec une grave éruption cutanée», a écrit jeudi une internaute sur Facebook. Selon elle, plusieurs enfants ont été en contact avec une chenille processionnaire dans une forêt de Pratteln (BL).

«Les chenilles processionnaires peuvent provoquer des réactions cutanées avec leurs poils urticants. Ça peut aller des démangeaisons aux brûlures en passant par l'urticaire», explique Ueli Meier, en charge du service des forêts des deux Bâle, interrogé par «20 Minuten». Normalement, les symptômes s'estompent rapidement. «Mais si de grandes parties de la peau sont touchées ou que la réaction est anormalement sévère, il est conseillé d'aller voir un médecin.»

Rincer à l'eau froide

La chenille processionnaire est souvent confondue avec un autre type de chenille, de la famille des «yponomeutidae». Celle-ci est actuellement très présente en Suisse. Et même si elle est inoffensive, Ueli Meier conseille de ne pas trop s'en approcher... justement parce que les enfants ne parviennent souvent pas à la distinguer des chenilles urticantes. En cas de contact avec ces dernières, l'expert conseille de bien rincer les parties concernées avec de l'eau froide et de changer d'habits.

Katharina Schenk-Jäger, de l'institut Tox Info Suisse, explique avoir reçu cette année 14 demandes concernant des expositions aux chenilles processionnaires.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!