Immigration: Un enseignant allemand du Poly s'en va
Actualisé

ImmigrationUn enseignant allemand du Poly s'en va

Maître de conférence à l'Ecole polytechnique de Zurich, Christoph Höcker donne sa démission après le vote du 9 février dernier

par
Marco Lüssi/jbm

«Le oui à l'initiative UDC contre l'immigration de masse m'a conduit à démissionner», confie Christoph Höcker, archéologue et auteur d'ouvrages spécialisés de 57 ans. Il est maître de conférence depuis 1999 au sein de l'Institut d'histoire et de théorie de l'architecture de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (ETH). «Je ne veux plus être exposé au climat xénophobe qui règne en Suisse», poursuit-il.

Des déprédations

Du reste, le sentiment de «dénigrement de l'Allemand», ou «German-bashing», le dérange depuis longtemps. Il a fait l'amère expérience de l'escalade de la violence contre les ressortissants d'Outre-Rhin. «En 2010, ma voiture à plaques allemandes a été démolie alors qu'elle se trouvait sur un parking à Zurich», se souvient-il. Une plainte déposée auprès de la police est restée sans suite. L'ETH ne prend pas position. «Nous ne commentons pas des questions de personnel», indique sa porte-parole, Franziska Schmid.

Ton opinion