Actualisé 02.06.2013 à 22:20

FootballUn entraîneur quitte l'Irak par peur des attaques

L'entraîneur de l'équipe de football irakienne d'Erbil, le Croate Rodion Gacanin, a décidé de quitter ses fonctions, après avoir refusé de se rendre à Bagdad et dans d'autres villes du pays, secoué par une vague de violences.

«L'entraîneur nous a dit qu'il ne pouvait pas rester à son poste en raison de la violence quotidienne dans la capitale», a déclaré à l'AFP le président du club d'Erbil, Abdoullah Majid.

«Nous avons proposé qu'il accompagne l'équipe pour les matches à Bagdad et dans d'autres villes irakiennes par avion ou qu'il bénéficie de mesures de sécurité particulières, mais il a tenu à partir», a-t-il ajouté.

Rodion Gacanin et le club d'Erbil, bien placé pour conserver son titre de champion de la Première Ligue irakienne de football, se sont donc mis d'accord pour mettre un terme à l'amiable au contrat du Croate.

Deux voitures piégées ont explosé lundi à 20 minutes d'intervalle dans le quartier de Habibiyah à Bagdad, détruisant des dizaines de voitures non loin du stade où l'équipe nationale de football recevait le Liberia en match amical. M. Majid a précisé que M. Gacanin avait aussi évoqué une voiture piégée ayant explosé près d'un autre terrain de football jeudi dans la capitale.

Ces dernières semaines, l'Irak connaît une flambée des violences qui fait craindre un retour du conflit religieux de 2006-2008. Selon l'ONU, plus de 1.000 personnes ont péri dans des attaques en mai, le mois le plus meurtrier depuis 2008. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!