Suisse: Un entrepreneur argentin dans le viseur de la justice
Actualisé

SuisseUn entrepreneur argentin dans le viseur de la justice

Buenos Aires soupçonne un entrepreneur argentin de détournements de fonds vers des comptes en Suisse.

La justice argentine a fait arrêter Lazaro Baez en avril.

La justice argentine a fait arrêter Lazaro Baez en avril.

photo: Reuters

L'Office fédéral de la justice (OFJ) a transmis cette semaine au Ministère public de la Confédération (MPC) une demande d'entraide judiciaire de l'Argentine concernant Lazaro Baez. Buenos Aires soupçonne cet entrepreneur argentin de détournements de fonds.

«Après l'examen sommaire quant aux exigences formelles, l'OFJ a transmis la demande au MPC pour exécution», a indiqué à l'ats un porte-parole de l'OFJ, confirmant ainsi une information parue jeudi dans Le Temps. Pour l'heure, les autorités suisses n'ont donc pas examiné le fond de la requête argentine. Elles n'ont que regardé si cette demande était complète d'un point de vue formel.

La justice argentine a fait arrêter Lazaro Baez en avril. L'homme d'affaires de 59 ans est accusé de détournements de fonds vers des comptes en Suisse pendant les douze années de présidence de Nestor et Cristina Kirchner. Cet ami du couple aurait bénéficié de nombreux marchés publics ou de privilèges de la part de l'Etat.

Remportant des appels d'offres dans les secteurs pétrolier et des travaux publics, l'entrepreneur s'est taillé un empire commercial dans la province de Santa Cruz.

Disculpé en 2014

C'est n'est pas la première fois que Lazaro Baez se trouve dans le viseur des autorités helvétiques. En 2013, il était soupçonné de blanchiment d'argent par le MPC, qui avait ouvert une enquête.

Les autorités helvétiques avaient alors demandé des informations à la justice argentine sur la famille de M. Baez, après le dépôt dans une banque suisse de 22 millions de dollars (21,7 millions de francs) par des sociétés liées à la famille de l'entrepreneur argentin. L'argent provenait du Panama. La procédure a été classée sans suite en décembre 2014. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion