Actualisé 07.04.2020 à 14:59

Genève/FranceUn entrepreneur envoyait de la drogue par courrier

Un chef d'entreprise à Vernier (GE) passera devant la justice française pour trafic international. Il fournissait en herbe des clients via la poste.

von
dra
Keystone/AP/Sue Ogrocki

Un entrepreneur suisse résidant en Haute-Savoie (F), et dont la société est basée à Vernier (GE), devra répondre de ses actes pour trafic international de stupéfiants. Après deux ans d'enquête de la gendarmerie de Saint-Julien-en-Genevois (Haute-Savoie/F), l'homme âgé de 36 ans été interpellé dernièrement et sera convoqué ultérieurement par la justice française, révèle le «Dauphiné Libéré».

En septembre 2018, la brigade de surveillance intérieure des douanes de Saint-Julien-en-Genevois et d'Annecy (Haute-savoie/F) a intercepté dans deux centres postaux de tri des enveloppes avec dedans, du CBD (cannabidiol), un des composants du cannabis, interdit dans l'Hexagone. Environ 500 sachets d'herbe ont été saisis en tout, pour un poids total de 1,35 kilo et d'une valeur de plus de 5000 euros. L'enquête a permis de découvrir que la drogue était conditionnée dans une entreprise à Vernier, puis transportée de l'autre côté de la frontière, au domicile de l'entrepreneur. De là, elle était envoyée par une femme de 69 ans à des clients français, via la poste. La sexagénaire et le chef d'entreprise ont été placés en garde à vue, puis remis en liberté. Le patron de la société verniolane s'est vu notifier une convocation ultérieure devant la justice.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!