05.10.2020 à 09:30

SuisseUn escroc explique comment il a fraudé les crédits Covid

Un délinquant bien connu de la justice a pu obtenir très facilement 50’000 francs en moins de vingt minutes, sans devoir apporter le moindre document attestant de la vie de son entreprise.

L’escroc a pu obtenir 50’000 francs en moins de vingt minutes sur son compte en banque.

L’escroc a pu obtenir 50’000 francs en moins de vingt minutes sur son compte en banque.

Keystone

On le sait: les entreprises touchées par la crise du coronavirus ont pu recourir à des crédits transitoires garantis par la Confédération. Plus de 136’000 crédits ont été accordés pour une valeur totale de 16,9 milliards de francs, selon Berne. Pour leur faciliter la tâche, un simple formulaire à remplir suffisait pour obtenir jusqu’à 500’000 francs de sa banque. Corollaire: les cas de fraude ont fortement augmenté depuis le mois de juin et les journaux alémaniques du groupe Tamedia s’en font l’écho lundi via le témoignage d’un escroc qui a réussi à obtenir 50’000 francs en moins de vingt minutes.

Pourtant, l’homme, âgé de 23 ans et baptisé Vasily, n’en est pas à sa première fraude et est bien connu de la justice suisse, avec un casier judiciaire bien rempli. Il a même déjà fait de la prison. Sa spécialité? Acheter une entreprise, revendre ses biens puis la mettre en faillite. Pour le coup, en entendant la facilité avec laquelle il était possible d’obtenir de l’argent de la Confédération, il s’est lancé «pour le plaisir», raconte-t-il.

Chiffre d’affaires fantaisiste

Il remplit donc en avril un formulaire pour une de ses «sociétés». Il inscrit un chiffre d’affaires fantaisiste de 500’000 francs. Il explique aussi très vaguement les activités de son entreprise, spécialisée dans les services informatiques. «En vingt minutes, ma banque, PostFinance, m’avait versé 50’000 francs sous forme de lignes de crédit», raconte-t-il. «Juste comme ça, sans devoir présenter un extrait du registre des faillites, ni pour ma société ni pour moi», souligne-t-il, encore incrédule.

Ainsi, fidèle à sa méthode, à peine l’argent reçu, Vasily met sa société en faillite. Le tribunal compétent lui demande alors où sont passés les 50’000 francs. L’escroc se contente d’expliquer qu’il a dû rembourser ses créanciers. Sans fournir la moindre des preuves. Et ça passe.

Selon la justice, le cas de Vasily est classique de fraude aux crédits Covid-19. Selon les dernières statistiques citées par les journaux alémaniques, au moins 534 cas ont été déjà signalés, et ce n’est de loin pas fini. Le montant des préjudices subis dépasserait les 20 millions de francs.

(cht)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!