Pédophilie dans l'Eglise Ratisbonne: Un ex-chanteur évoque les colères du frère du pape

Actualisé

Pédophilie dans l'Eglise RatisbonneUn ex-chanteur évoque les colères du frère du pape

Un ancien membre du choeur des petits chanteurs de Ratisbonne, dirigé entre 1964 et 1994 par le frère du pape, témoigne des violences dont celui-ci était capable.

L'ancien chanteur a livré ses souvenirs à l'hebdomadaire «Spiegel» à paraître lundi.

«Mgr Georg Ratzinger, je l'ai connu extrêmement colérique et irascible pendant les répétitions (...) Je l'ai vu plusieurs fois balancer de rage une chaise sur le groupe des voix masculines dont je faisais partie», raconte Thomas Mayer, qui y était interne de 1988 à 1992. Il était même entré une fois dans une telle fureur «que son dentier en est sorti de sa bouche», poursuit le témoin.

Mgr Georg Ratzinger avait reconnu il y a quelques jours, dans un entretien avec un journal allemand, avoir «donné à plusieurs reprises des claques» au début de ses fonctions comme directeur. Il avait ajouté en avoir toujours «eu mauvaise conscience», avoir été «soulagé» qu'une loi interdise tout châtiment corporel au début des années 1980, et s'y être «absolument strictement tenu» depuis lors.

Viols entre pensionnaires

Dans le «Spiegel», l'ancien interne revient également sur les violences sexuelles qui n'étaient pas rares entre élèves à l'époque où il fréquentait l'établissement. Il évoque les viols dont il a été victime de la part de camarades plus âgés. «Ils répercutaient (sur les autres) la pression du système totalitaire» dans lequel évoluait la chorale, selon lui.

L'évêché de Ratisbonne a reconnu deux cas d'abus sexuels sur des enfants de cette chorale fondée en 975, tous deux antérieurs à la prise de fonction de Mgr Ratzinger. L'évêché a, en outre, affirmé disposer d'informations sur «plusieurs cas d'abus présumés survenus entre 1958 et 1973».

La ministre de la Justice, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger (FDP, libéraux) a demandé que le nombre exact des victimes soit établi de façon la plus précise et complète possible, afin de connaître l'ampleur exact du scandale. (ats)

Ton opinion