Actualisé

Scandale des écoutesUn ex-conseiller de Cameron inculpé

Andy Coulson, ex-conseiller de presse du Premier ministre britannique David Cameron, a été inculpé mardi dans l'affaire des écoutes téléphoniques illégales par le tabloïde News of the World.

Andy Coulson, ex-conseiller de presse du Premier ministre britannique David Cameron, a été inculpé mardi pour «écoutes illicites». Sept autres anciens journalistes du groupe News International, dont l'ex-reine des tabloïdes Rebekah Brooks, se retrouveront sur le banc des accusés.

Une porte-parole du parquet a annoncé dans un communiqué sa décision d'inculper huit des treize suspects dans le cadre du retentissant scandale politico-médiatique des écoutes téléphoniques pratiquées par le tabloïde News of the World (NotW), en raison de «preuves suffisantes» de leur implication.

Ils ont «intercepté des communications» de façon illégale, aux dépens de quelque 600 victimes selon le parquet. Parmi elles, des célébrités comme les acteurs Angelina Jolie, Brad Pitt, Jude Law, Sienna Miller, l'ancien Beatle Paul McCartney, le footballeur Wayne Rooney, mais également des hommes politiques.

Colère de Rebekah Brooks

Outre Andy Coulson et Rebekah Brooks, les personnes inculpées sont d'anciens journalistes de NotW, parmi lesquels Neville Thurlbeck, ex-chef du reportage, mais également le détective privé Glenn Mulcaire.

Rebekah Brooks, ancienne protégée du magnat des médias Rupert Murdoch, avait déjà été inculpée en mai avec cinq autres personnes pour «entrave au cours de la justice», dans un autre volet de ce scandale des écoutes.

Dans un communiqué, Rebekah Brooks s'est dite «bouleversée et en colère» contre cette nouvelle décision. «Je ne suis pas coupable. Je n'ai ni autorisé, ni été au courant de piratages téléphoniques sous ma direction», a-t-elle assuré.

Par ailleurs mardi, la commission indépendante sur l'éthique de la presse mise en place à la suite des écoutes au NotW a achevé ses auditions et promis de rendre son rapport aussi rapidement qu'elle «pouvait raisonnablement» le faire.

David Cameron embarrassé

La mise en cause de Rebekah Brooks et celle d'Andy Coulson se sont révélées particulièrement embarrassantes pour le Premier ministre conservateur David Cameron, en raison de ses liens d'amitié avec la première et professionnels avec le second.

Le scandale a conduit Rupert Murdoch en juillet 2011 à fermer son tabloïde, plus gros tirage de la presse britannique, accusé d'avoir fait écouter des centaines de personnes pour obtenir des scoops.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!