La start-up New Roots: Un ex-descendeur VTT introduit le véganisme au rayon fromages de la Coop
Publié

La start-up New RootsUn ex-descendeur VTT introduit le véganisme au rayon fromages de la Coop

New Roots approvisionne les magasins bio et les supermarchés suisses en alternatives fromagères véganes. Derrière la jeune entreprise bernoise se cache Freddy Hunziker. Stoppé dans sa carrière de vététiste professionnel par une blessure, il a découvert le véganisme.

par
Sebastian Sele
1 / 5
C’est en 2015, en compagnie de son amie de l’époque, que Freddy Hunziker a commencé à chercher une alternative au fromage.

C’est en 2015, en compagnie de son amie de l’époque, que Freddy Hunziker a commencé à chercher une alternative au fromage.

New Roots
C’est à Oberdiessbach, dans le canton de Berne, que se trouve la «laiterie» végane de New Roots, où une équipe engagée travaille sur cet artisanat fromager tourné vers l’avenir.

C’est à Oberdiessbach, dans le canton de Berne, que se trouve la «laiterie» végane de New Roots, où une équipe engagée travaille sur cet artisanat fromager tourné vers l’avenir.

New Roots
Avec New Roots, ce ne sont pas seulement des alternatives au fromage qui sont arrivées sur le marché, mais aussi de délicieux yaourts végétaliens.

Avec New Roots, ce ne sont pas seulement des alternatives au fromage qui sont arrivées sur le marché, mais aussi de délicieux yaourts végétaliens.

New Roots

Une fracture ouverte du fémur a changé la vie de Freddy Hunziker. Le Bernois de l’Oberland, alors âgé de 15 ans, était en effet en passe de devenir un descendeur à VTT professionnel avant qu’une vilaine chute le contraigne à faire une pause. Ses espoirs de devenir sportif d’élite prenaient alors fin, mais une autre passion allait l’animer. Pour régénérer au mieux son corps, il décide de passer à une alimentation à base de plantes. Ce changement alimentaire entraîne chez lui un regain d’énergie et de dynamisme. Seul problème: «il n’y avait guère d’alternatives comestibles au fromage et aux produits laitiers», se souvient le jeune homme, aujourd’hui âgé de 28 ans.

En 2015, dans la cuisine de sa ferme en colocation, il commence donc à travailler avec Alice Fauconnet, son amie de l’époque, sur des alternatives au fromage à base de noix de cajou. En dépit des nombreuses critiques qu’ils essuient, ils fondent la start-up New Roots (nouvelles racines). «Notre but est de réinventer les traditions fromagères et laitières suisses, de les rendre plus éthiques et durables», explique-t-il. Leur persévérance finit par porter ses fruits: leurs alternatives fromagères véganes font désormais partie de l’assortiment des grands distributeurs Migros et Coop, ainsi que des magasins bio spécialisés.

Freddy Hunziker, pourquoi le véganisme?

J’ai été élevé dans l’idée que la nature est précieuse. Et, en tant qu’êtres humains, nous avons la responsabilité de protéger ce qui est précieux. Cette philosophie m’a également incité à créer ma propre entreprise, afin de pouvoir proposer à la société des alternatives plus durables aux produits courants à base de lait de vache. Ne pas considérer les animaux comme des ressources est un choix personnel. Pour moi, être végétalien coule de source.

Un tel changement d’alimentation chamboule quand même la vie quotidienne. Pour vous, en quoi est-ce facile?

Ce sont les défis qui me stimulent. Grâce au sport et à l’entraînement, j’ai en outre compris, dès mon plus jeune âge, l’importance de la discipline et de la constance. Sans cela, il est extrêmement difficile d’obtenir des résultats durables à long terme. En ce qui concerne la durabilité, je ne parviens d’ailleurs pas toujours à répondre à mes propres attentes. J’achète, par exemple, de temps en temps des aliments emballés dans du plastique ou j’utilise la voiture – que ce soit par manque de temps ou par commodité.

Il n’est donc pas nécessaire d’être parfait pour changer les choses?

Au début de New Roots, j’aspirais à la perfection. Avec le temps, j’ai appris à formuler et à communiquer clairement mes attentes et mes ambitions. Chaque personne a ses propres opinions, talents et expériences. Il est important de laisser à chacun la liberté de choisir l’approche qui lui convient le mieux pour aborder un sujet.

Vous avez évoqué la discipline. Qu’est-ce qui vous aide par ailleurs à garder le cap?

Je me ressource dans la nature, notamment en pratiquant le vélo ou le parapente. Quel que soit le stress que je ressens au travail, cela m’apporte le calme et les réponses nécessaires. Je trouve des idées et de la créativité en voyageant et en faisant du sport. Quant à la sérénité nécessaire aux grands projets, j'essaie de l’acquérir au travers de la méditation. Le travail avec mon équipe est également très gratifiant. Il est impossible de créer et de porter une telle entreprise tout seul. Chaque personne, par le biais de sa personnalité, apporte une contribution importante.

Avec New Roots, vous produisez des alternatives végétaliennes au fromage. Soyons honnête: cela change-t-il vraiment quelque chose?

Nous pouvons aider les gens à franchir le premier obstacle sur la voie d’une alimentation végétalienne. Mais en ce qui concerne la durabilité, les gouvernements et les grandes entreprises devraient, à mon sens, prendre plus de responsabilités. Il faudrait qu’ils placent les principes éthiques et durables au-dessus de la recherche du profit et créent ainsi les conditions-cadres d’un avenir durable.

Si vous rencontriez votre ancien vous, que lui donneriez-vous comme conseil?

Les autres êtres vivants ne sont pas là pour servir de ressources aux hommes. Plus tôt on s’en rend compte, mieux c’est.

Et quelle recommandation donneriez-vous à tous ceux qui veulent vivre de manière plus durable?

Optez pour une alimentation à base de plantes et défendez la justice sociale. Nous avons besoin de tout le monde pour faire avancer le changement sociétal.

Ton opinion