Actualisé 09.10.2017 à 09:25

GenèveUn ex-détenu fait plier la prison de la Brenaz

A la suite d'irrégularités, le règlement sur les sanctions a été modifié. Notamment pour les personnes habilitées à les signer.

de
mpo
La Brenaz est dans le collimateur de l'Inspection générale des services.

La Brenaz est dans le collimateur de l'Inspection générale des services.

Keystone/Martial Trezzini

Un détenu peu commode – il a écopé d'une dizaine de sanctions en une année de détention – a réussi à faire changer le «règlement relatif aux établissements ouverts ou fermés d'exécution des peines et des sanctions disciplinaires». L'homme avait soulevé la question de savoir qui avait le droit de signer les punitions.

Faux dans les titres

«Le Matin» révèle que l'ancien taulard a également déposé une plainte contre la prison de la Brenaz pour faux dans les titres. Cette accusation concerne les documents ayant trait à ses diverses sanctions. Le plaignant pointe des incohérences entre des documents, notamment des signatures et des tampons dissemblables.

Conséquence: l'Inspection générale des services (IGS) a perquisitionné à la Brenaz et a entendu des collaborateurs de l'établissement pénitentiaire.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!