Actualisé 17.01.2013 à 17:36

Affaire Cahuzac

Un ex-élu a remis la bande sonore à la police

L'ex-élu RPR Michel Gonelle a été entendu mercredi dans l'enquête visant à vérifier si Jérôme Cahuzac a détenu un compte en Suisse. Il a remis à la police un enregistrement attribué au ministre du Budget.

Michel Gonelle a été entendu par des enquêteurs parisiens mais dans des locaux à Bordeaux, dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte à l'initiative du parquet de Paris.

L'ancien élu du Lot-et-Garonne a remis lors de cette audition la sauvegarde d'un enregistrement dans lequel, selon lui, Jérôme Cahuzac, son ex-rival politique, évoque avec un interlocuteur l'existence d'un compte en Suisse.

Sur la bande révélée en décembre par le site d'information Mediapart, on entend un homme parler de son compte en banque en Suisse: «Ça me fait chier d'avoir un compte ouvert là-bas, l'UBS, c'est quand même pas forcément la plus planquée des banques.»

Le ministre a démenti catégoriquement, en particulier devant l'Assemblée nationale début décembre, avoir possédé un tel compte. Son entourage a assuré qu'il n'était pas l'homme que l'on entendait sur la bande, enregistrée fin 2000.

Michel Gonelle a nié de son côté avoir confié l'enregistrement qu'il possédait à Mediapart. Il a laissé entendre que l'initiative en revenait plutôt à l'ancien juge Jean-Louis Bruguière. Il lui avait confié une copie.

L'ancien élu a contacté un conseiller de l'Elysée fin décembre pour assurer que cette bande était authentique. Il s'est vu conseiller de saisir la justice s'il avait «des éléments tangibles» à l'encontre du ministre du Budget.

Selon «Le Canard enchaîné» paru mercredi, le procureur de la République de Paris, François Molins, a pris seul la décision d'ouvrir une enquête pour blanchiment de fraude fiscale afin de marquer son indépendance du pouvoir politique. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!