Publié

GenèveUn ex-juge fédéral mandaté pour contrôler le dicastère de Maudet

Cette nouvelle expertise doit analyser le fonctionnement du département de l’élu, après que le magistrat a été mis sur la touche en raison de sa gestion humaine, dénoncée dans un premier audit.

par
Leila Hussein
Keystone

Le dicastère de Pierre Maudet va être encore une fois passé au peigne fin. Le Conseil d’Etat a mandaté l’ancien juge fédéral vaudois, Jean Fonjallaz, pour établir un second diagnostic sur le Département du développement économique (DDE). Cette expertise, annoncée mercredi lors d’un point presse, devra mettre en lumière les facteurs qui ont conduit à la situation dénoncée dans un premier rapport. Elle a également pour but de proposer des recommandations pour l’organisation et la gestion futures du DDE. L’audit des ressources humaines, dont la version définitive a été livrée le 25 novembre, avait conclu à de graves souffrances au travail au sein du département du magistrat et mettait directement en cause ce dernier.

Pas un désaveu du premier rapport

Pierre Maudet avait remis en cause le premier rapport et saisi la justice par le biais de son avocate, Yaël Hayat. Invitée sur le plateau de «Léman Bleu» lundi, elle estimait que la demande d’une seconde expertise était un désaveu des premières conclusions. Le gouvernement s’en défend. «Cela ne revient pas à remettre en question le premier diagnostic organisationnel. C’est bien parce que les conclusions du rapport sont sérieuses que le Conseil d’Etat a décidé d’aller un pas plus loin. En revanche, cela peut répondre à certaines demandes de Monsieur Maudet d’avoir des éléments plus factuels et moins basés sur des ressentis», précise Nathalie Fontanet, conseillère d’Etat chargée des finances et des ressources humaines. Anne Emery-Torracinta, présidente du gouvernement genevois, confirme: «Ne pouvant pas demander une enquête administrative car monsieur Maudet est un élu, nous avons opté pour une autre alternative.»

«Nous continuons avec le provisoire»

Pierre Maudet ne récupèrera pas de sitôt son département. La Chambre administrative a donné raison au Conseil d’Etat et a confirmé sa décision de maintien de la suspension provisoire du magistrat, poursuit Anne Emery-Torracinta. «Le Chambre administrative a admis que ce transfert de département était de l’ordre du possible. Donc nous continuons avec le provisoire pour l’instant». Un nouveau revers pour Pierre Maudet qui avait déposé un recours pour restituer l’effet suspensif décidé par le gouvernement fin octobre.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
156 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

I like it

10.12.2020 à 18:04

Absurde??? Pourquoi donc?

Etan Profond

10.12.2020 à 14:21

c'est quand même étrange, une majorité de commentaires est considérée comme "absurde" autour du chiffre "400". Y a-t-il une petite armée de l'ombre pro-maudet qui clique tous les commentaires négatifs le concernant ?

Heinrich Schweizer

10.12.2020 à 10:52

Ough ..,.. juge fédéral va conduire une expertise sur l'affaire et l'on sait que l'enquête va déborder sur d'autre dicastères de la république. Il va trouver des rats crevés un peu partout. Ca va saigner !