Morgins (VS): Un ex-ministre a failli mettre le feu
Publié

Morgins (VS)Un ex-ministre a failli mettre le feu

Le défenseur de la Fondation Weber a provoqué un début d'incendie dans un chalet, en janvier. Il vient d'être sanctionné d'une amende.

par
Christian Humbert
«On nest jamais assez prudent avec les cendres», souligne Pierre Chiffelle.

«On nest jamais assez prudent avec les cendres», souligne Pierre Chiffelle.

«J'ai eu de la chance», confesse Pierre Chiffelle, ex-conseiller d'Etat vaudois et avocat de la Fondation Weber. En janvier dernier, le chalet dans lequel il loue un appartement à Morgins depuis des années a failli partir en fumée.

Il est minuit, ce 1er janvier, quand il met une dernière bûche dans la cheminée. Près de douze heures plus tard, il récupère les cendres qu'il dépose derrière le chalet, dans la neige. Il repasse quatre heures plus tard pour y laisser des aliments pour les animaux et quitte le chalet. Le fœhn se lève. Les cendres, que l'avocat croyait mortes, reprennent de la vigueur: des braises sont projetées sur du bois empilé contre le chalet. A 4 h du matin, un incendie éclate. Par chance, trois jeunes aperçoivent les lueurs du feu et appellent les pompiers. Les dommages sont limités. «Il y en a eu pour quelques milliers de francs. Sans ces jeunes, que je vais inviter cet été pour une bouffe, le chalet aurait été détruit», commente Pierre Chiffelle. Il a écopé d'une amende de 300 fr. et de 700 fr. de frais pour incendie par négligence. Désormais, il enterre les cendres de sa cheminée dans la neige.

Ton opinion