Jura – Un examen qui aura coûté cher à de nombreux étudiants
Publié

JuraUn examen qui aura coûté cher à de nombreux étudiants

L’affaire avait suscité bien des interrogations: en juin, 100% des étudiants de 1re année de la HEP-BEJUNE avaient raté un test de français. Et l’examen de rattrapage a débouché sur des résultats à peine meilleurs.

Image prétexte/Getty Images

Un étudiant qui rate un examen n’est évidemment pas un événement rare. Mais quand 100% des candidats échouent, la chose prend une autre tournure. C’est ce qui était arrivé en juin dernier à une quarantaine d’étudiants de 1re année de la HEP-BEJUNE, à Delémont. Le test de français qu’ils devaient passer était déjà une session de rattrapage. Au premier essai, en janvier, le taux d’échecs avait été de 60%. Le résultat de la deuxième tentative avait fait grand bruit et des discussions mêlant étudiants et formateurs avaient été menées pour tenter de déterminer ce qui avait bien pu mener à une telle situation.

Sur les 40 étudiants recalés en juin, 30 pouvaient se présenter à une ultime session, qui s’est déroulée en octobre, relate «Le Quotidien jurassien», les autres ayant été déclarés en échec définitif en raison de résultats insuffisants également dans d’autres branches. Mais la troisième tentative n’aura pas livré un verdict plus réjouissant: selon les chiffres obtenus par le média, seuls cinq étudiants, sur les 24 qui se sont effectivement présentés, auraient réussi l’examen. La HEP-BEJUNE n’a pas confirmé ces chiffres et a indiqué que les voies de recours étaient ouvertes. Cité par «Le Quotidien jurassien», le recteur de la haute école a toutefois rappelé que des lacunes dans le cursus scolaire pouvaient avoir des répercussions sur les études. Il a ainsi expliqué qu’une matu obtenue avec un 3 en français suffisait pour entrer à la HEP ou à l’université, mais ne suffisait pas forcément pour y réussir son cursus.

(jfz)

Ton opinion

28 commentaires