Voice of Ruin en Asie: «Un fan n'a pas mangé pour s'offrir le concert»
Actualisé

Voice of Ruin en Asie«Un fan n'a pas mangé pour s'offrir le concert»

Le groupe nyonnais Voice of Ruin a joué au Népal et en Inde entre fin octobre et mi-novembre 2017. Retour sur ce voyage.

par
Fabien Eckert
1 / 40
Entre le 25 et le 31 octobre 2017, Katmandou, Népal. Dès son arrivée, le groupe a été reçu avec un repas traditionnel népalais.

Entre le 25 et le 31 octobre 2017, Katmandou, Népal. Dès son arrivée, le groupe a été reçu avec un repas traditionnel népalais.

DR
Entre le 25 et le 31 octobre 2017, Katmandou, Népal. Site du concert, le Silence Fest.

Entre le 25 et le 31 octobre 2017, Katmandou, Népal. Site du concert, le Silence Fest.

Entre le 25 et le 31 octobre 2017, Katmandou, Népal.  Randy Schaller, chanteur, en plein concert.

Entre le 25 et le 31 octobre 2017, Katmandou, Népal. Randy Schaller, chanteur, en plein concert.

DR

Ce n'est pas tous les jours qu'une formation vaudoise part dans des pays lointains pour s'y produire. C'est ce qui s'est passé pour les metalleux de Voice of Ruin qui, du 27 octobre au 7 novembre, ont écumé des scènes à Katmandou au Népal et à Bangalore, Dehli, Calcutta et Guwahati en Inde.

«On a joué à Katmandou grâce à nos relations avec Underside, groupe népalais. Une fois cette date bookée, on en a cherché d'autres en Inde (ndlr: pays voisin du Népal) après avoir vu sur Facebook que des Indiens voulaient nous voir chez eux», raconte Randy Schaller, voix de Voice of Ruin. Le combo a eu des subventions, notamment des cantons de Vaud et Genève, pour couvrir le voyage: «Les promoteurs locaux ont payé l'autre moité. On touchait des cachets de 300 dollars. Enorme pour ces pays. C'est un salaire mensuel».

Le Vaudois, 29 ans, se rappellera longtemps de temps forts avec des fans, qui ont entendu parler de Voice of Ruin via le Net. Le 1er a eu lieu à Katmandou. «Après notre live au Silence Fest devant 2000 personnes archi-motivées, un homme nous a expliqué qu'il avait fait 16 heures de trajet pour assister au show. Fou. Puis, à Dehli, un fan nous a dit qu'il n'avait pas mangé pendant deux jours pour s'offrir notre concert. J'étais ému autant que mal à l'aise», souffle Randy. Plus trivial, il se souvient avoir souffert des oreilles avec 10 vols en 12 jours. En tout cas, l'artiste estime que ce voyage a soudé le groupe: «Et ça a permis d'établir notre image en Inde, alors que le metal se développe dans ce pays».

En concert avec une autre formation

Randy Schaller se produira avec Conjonctive, autre groupe dont il est le chanteur, samedi 25 novembre 2017 dans le cadre du festival Nyon's on fire. L'événement, qui se déroule à L'Usine à gaz dès 17h, verra Xandra et Suicidal Angels jouer en tête d'affiche.

Ton opinion