Italie: Un faux Berlusconi remet une clef anglaise aux victimes du séisme
Actualisé

ItalieUn faux Berlusconi remet une clef anglaise aux victimes du séisme

Une imitatrice de Silvio Berlusconi est venue fêter mardi «son» anniversaire au milieu des réfugiés de L'Aquila (centre) et leur a remis une clef anglaise à la place des clefs de maison que le vrai président du Conseil italien consignait quelques kilomètres plus loin.

«J'ai décidé de venir fêter mon anniversaire à l'Aquila parce que c'est le dernier endroit où je me sens aimé. Dans mon parti, au Parlement et chez moi, on me jette des pierres mais ici je ne risque rien, j'ai mon casque de chantier!», s'est exclamée Sabina Guzzanti, comique très connue en Italie pour ses imitations caustiques du chef du gouvernement, qui au même moment soufflait ses 73 bougies non loin de là.

Pour ceux qui trouvent que la catastrophe a été mal gérée, «la seule chose que nous pouvions prévoir est combien nous allions gagner», a lancé la comédienne, en référence à la carrière d'entrepreneur de Silvio Berlusconi, et sous les applaudissements d'une centaine d'habitants de L'Aquila.

«Je veux rappeler à tous ceux qui critiquent que ce tremblement de terre a été un grand succès» car «aucun autre séisme n'a accueilli Riccardo Muti», le chef d'orchestre italien venu donner un concert gratuit aux victimes du séisme cet été, a plaidé le faux Berlusconi.

Grimée et maquillée comme le chef du gouvernement, Sabina Guzzanti a visité la tente d'un réfugié qui refuse d'être relogé loin de L'Aquila. Elle a ensuite remis une clef anglaise en lieu et place des clefs des maisons promises par le gouvernement, mais dont la construction et l'attribution sont critiquées par les associations d'aide aux victimes.

Environ 11.000 sinistrés vivent encore dans des tentes et quelque 25.000 dans des hôtels de la côte adriatique, six mois après le séisme qui a fait près de 300 morts dans la région de L'Aquila. Environ 15.000 devraient être relogés dans de nouvelles maisons d'ici la fin de l'année, selon la Protection civile.

Fille d'un député de la majorité, Sabina Guzzanti, est l'auteur de «Viva Zapatero» (2005), une violente charge contre la mainmise du président du Conseil sur la télévision italienne. (afp)

Ton opinion