Genève: Un festival aux inspirations lumineuses
Actualisé

GenèveUn festival aux inspirations lumineuses

Le Mapping Festival, consacré à l'audiovisuel et aux cultures numériques, présente divers projets expérimentaux.

par
Audrey Ducommun
«Onion Skin», une installation de Olivier Ratsi.

«Onion Skin», une installation de Olivier Ratsi.

Créé pour l'événement par la designer genevoise Solo-Mâtine, un costume de scène en LED est prêt à prendre vie. Elle l'a truffé de pochettes invisibles, pour y insérer de petites lumières. C'est là qu'interviennent les participants de l'atelier 3D Fashion LED. Ils seront appelés à imaginer leur disposition et le scénario pour l'illuminer. «J'attends des idées surprenantes», confie la créatrice. Jeudi 29 mai à la Fonderie Kugler, la version finale sera dévoilée et promet d'éblouir le public. «J'espère que cette expérimentation inspirera des gens et aboutira sur des vêtements lumineux utilisables au quotidien», confie-t-elle.

Par ailleurs, pour le lancement du projet urbain Pont-Rouge, CFF Immobilier propose dans le cadre du Mapping Festival un lieu d'expression (route des Jeunes 6) pour plusieurs artistes. Parmi eux, le Français Olivier Ratsi, spécialiste de la technique de l'anamorphose, qui présentera vendredi et samedi son œuvre «Onion Skin». Sous la forme d'une projection de 15 minutes, par moments hypnotique, elle invite les visiteurs à se questionner sur leur perception de l'espace. «Les images abstraites donnent l'impression que le contenu se dématérialise», prévient l'artiste.

Ton opinion