Un festival de musique éléctro irrite les bourgeois

Actualisé

Un festival de musique éléctro irrite les bourgeois

L'Assemblée bourgeoise refuse l'organisation du Forgotten Ritual sur son terrain. Le maire regrette cette décision.

La 2e édition du festival en plein air devait avoir lieu en septembre au Folpotat. «Nous avons rendez-vous avec le maire aujourd'hui pour essayer de trouver une solution, précise Milosz Zielinski, l'un des organisateurs. Nous allons voir si d'autres terrains sont disponibles. La décision de la bourgeoisie n'a rien à voir avec le festival, il s'agit plutôt d'une prise de position politique.» L'an passé, la manifestation, qui promeut un art de vivre proche de la nature, avait réuni plus d'un millier de personnes durant une semaine, «dans la joie et la bonne humeur», selon la plupart des habitants. «Nous avions l'autorisation du Conseil communal, mais nous n'avions pas demandé l'accord de la bourgeoisie pour organiser l'événement, et elle s'en est souvenue», regrette aujourd'hui le maire, Raymond Jecker. Dans cette commune de 240 âmes, l'Assemblée bourgeoise a un pouvoir de décision supérieur au Conseil communal.

«Il serait dommage de perdre un événement qui fait bouger la région», s'inquiète le maire. L'an passé, les festivaliers s'étaient ravitaillés au magasin d'alimentation du village. «Ils avaient été courtois avec tout le monde, respectant toutes les règles», rappelle-t-on sur place. Aucun incident n'avait été signalé.

Cette année, la fête ne devrait durer que deux jours. La société bernoiseUnderground Sound Promotions, organisatrice de l'événement, attend 700 personnes. Elle ne sait toujours pas où.

jca

Ton opinion