Lyna Khoudri s'épanouit dans le cinéma

Publié

Lyna Khoudri«Un film sert à regarder les choses en face»

Nous avons rencontré Lyna Khoudri au Festival de Cannes pour parler de ces nouveaux films et de sa carrière en général.

par
Marine Guillain, Cannes

Regardez l’interview «Dernière fois» de Lyna Khoudri

Après «The French Dispatch» l'an passé, Lyna Khoudri était de retour au Festival de  Cannes pour deux films. «Nos Frangins», de Rachid Bouchareb, qui raconte les histoires de deux jeunes hommes tués par des policiers, en 1986. Et puis «Novembre», de Cédric Jimenez, où elle joue face à Jean Dujardin et Anaïs Demoustier. Ce thriller revient sur la traque des terroristes après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris.

«Un film, c'est une manière de montrer et de regarder les choses en face, et d'ouvrir le débat», nous a confié la jeune actrice en interview. Et de poursuivre: «Ce sont des sujets importants, parce que ce sont des problèmes que l'on rencontre encore aujourd'hui, face auxquels on n'a pas de solution.»

Des films «importants pour notre monde»

«J'aime bien les films que je fais parce que j'ai l'impression qu'ils sont importants pour notre monde, enchaîne l’actrice franco-algérienne de 29 ans. Mon parti, c'est le cinéma, c'est là où je m'épanouis, où je suis à l'aise et où j'arrive à dire les choses.» Pourtant, à ses débuts, ses parents n’étaient pas vraiment emballés par le choix de carrière de leur fille. «C'est effrayant pour des parents, de se dire que leur fille s'engage dans une voie où elle ne sera jamais sûre du lendemain. Pour eux qui ont fait des études, c'était dur de prendre ce métier au sérieux», confie Lyna. 

«Et puis il y a tout le cliché du show business. En fait, quand j'allais en casting, ma mère voulait que je reste avec elle au téléphone tout le long parce qu'elle avait peur qu'il m'arrive quelque chose. J'ai été protégée. Mais ce qui a rassuré mes parents, c'était que je continue mes études. Pour eux, il était hors de question que j'arrête l'école à 18 ans. Il a fallu que je leur montre que faire du théâtre c'était aussi quelque chose de sérieux, que ce n'était pas juste pour s'amuser.»

Bientôt à l’affiche des «Trois mousquetaires»

Révélée dans «Papicha», Lyna Khoudri a aussi été vue dans «Hors Normes», «Gagarine», «Haute couture», et sera bientôt à l’affiche des «Trois mousquetaires» avec Pio Marmai, François Civil, Romain Duris, Vincent Cassel et Eva Green. Elle jouera le rôle de Constance, une des servantes de la Reine qui va vivre une histoire d'amour avec d'Artagnan. «Le tournage s'est hyper bien passé. On a eu la chance d'avoir une équipe extraordinaire et des acteurs aussi géniaux les uns que les autres. Bref, une équipe de tournage super et un réalisateur comme on aime.»

Ton opinion

6 commentaires