Actualisé 03.02.2011 à 07:34

Scandale à Genève

Un fonctionnaire louait une villa pour une misère

Un audit de l'Inspection cantonale des finances dénonce de très nombreuses anomalies dans le service de la gérance de l'Etat. Celles-ci entraînent des pertes de plusieurs millions de francs.

de
Didier Tischler

Villa de 7 pièces louée à un fonctionnaire 950 fr. par mois pendant 20 ans; parkings publics utilisés par des collaborateurs de l'Etat sans facturation; loyers non-indexés; aucune garantie bancaire demandée lors de l'inscription pour un logement; absence de procédure décrivant les critères de sélection d'attribution; location gratuite en échange de travaux effectués par le locataire; liste des biens immobiliers non exhaustive; etc, etc.

Sur 129 pages, l'Inspection cantonale des finances a analysé et listé les nombreuses anomalies de fonctionnement du service de la gérance immobilière du canton de Genève. Selon l'audit, rendu fin décembre, le fonctionnement actuel de ce service du Département des constructions (DCTI), dont la mission est de planifier, coordonner et contrôler les tâches en rapport avec la gestion contractuelle et administrative des bâtiments existants, a fait perdre au minimum 3 millions de francs depuis 2008 à l'Etat.

«La commission de contrôle de gestion du Grand Conseil a effectivement été saisie de ce dossier. Il est d'une gravité extrême, tempête Eric Stauffer, son président. De mémoire de député, nous n'avons jamais vu ça».

Selon nos informations, les responsables du DCTI devraient être entendus la semaine prochaine par les députés de la commission de contrôle de gestion.

«La gérance immobilière de l'Etat a fonctionné de manière indigne pendant des années. Nous allons lancer un plan d'action rapide.» Pour Mark Muller, «ce rapport a le mérite d'identifier clairement les problèmes». Le patron du DCTI note aussi que celui-ci «révèle des pratiques qui datent de plus de vingt ans». Il reconnaît toutefois que des problèmes techniques ont retardé l'assainissement prévu de ce service. «Cet audit va nous permettre d'accélérer le mouvement», conclut-il.

Le parc immobilier genevois

Le service de gérance du DCTI, composé de 16 personnes, s’occupe de la gestion d'environ 200 bâtiments à vocation d’habitation, commerciale ou d’enseignement ; de 123 villas et de 135 bâtiments à vocation administrative. Ces biens sont propriétés de l’Etat. Ce dernier est également locataire de près de 200 immeubles. Ces locations représentent une valeur locative de quelque 45 millions de francs par an.

Le Canton de Genève est également propriétaire de 91 parkings, représentant 6278 places, dont la gestion est assurée par la Fondation des parkings. Enfin, l’Etat possède encore 17 immeubles dont la gestion est assurée par des régies privées.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!