Actualisé

Un Français sur trois s'avoue raciste

Un Français sur trois se dit raciste, selon un sondage publié par la Commission nationale consultative des droits de l'Homme (CNCDH), qui s'inquiète de cette forte augmentation. Cet organe, a remis son rapport annuel au Premier ministre Dominique de Villepin.

Selon ce sondage réalisé en novembre dernier, une personne interrogée sur trois répond qu'elle dirait d'elle-même qu'elle est raciste, une «augmentation inquiétante» de 8 points par rapport à 2004 (25,1%), a indiqué la CNCDH. 40% des personnes interrogées se défendent de toute attitude raciste, ce qui représente un recul de 8 points, indique la Commission.

Toutefois, selon des chiffres publiés en janvier par le ministère de l'Intérieur, l'année 2005 a été marquée par une diminution globale des actes racistes (-38%) avec 974 actions et menaces racistes, xénophobes et antisémites contre 1574 en 2004.

Mais depuis 1993, souligne la CNCDH, «on est dans une tendance en forte augmentation» puisque le nombre de violences et menaces racistes et antisémites sont globalement passées d'environ 200 annuellement à un millier aujourd'hui».

La CNCDH se déclare aussi «frappée» du nombre important d'actes et menaces racistes ou antisémites imputables à l'extrême-droite puisque sur les 974 actions et menaces recensées en 2005, elle porte la responsabilité de 43% d'entre elles.

Par ailleurs, la Commission, qui émet une série de «recommandations» à l'attention du gouvernement, s'inquiète d'»un essouflement dans la mobilisation du public» contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!