Valais: Un freerider se mue en magicien
Actualisé

ValaisUn freerider se mue en magicien

Un skieur a débusqué un lièvre alors qu’il dévalait les pentes de la station de Bruson, jeudi dernier. Le mammifère est sorti indemne de cette rencontre extraordinaire, assure l’amateur de poudreuse.

Jonas n’en revient toujours pas. Il profitait des récentes chutes de neige, jeudi dernier à Bruson, lorsqu’il a fait une «rencontre extraordinaire». «Nous faisions du hors-piste dans la forêt», raconte le Vaudois, qui s’était rendu avec des amis dans la station valaisanne des 4 Vallées, réputée pour le freeride. «En pleine descente, je suis tombé et j’ai senti quelque chose bouger sous mon ventre, poursuit-il. Puis j’ai vu un lièvre sortir et s’enfuir.» Cette scène insolite, qui a pu être immortalisée, a beaucoup amusé Jonas et ses potes: «On a ri pendant dix minutes.»

«Je pense que j’ai chuté sur son terrier. Le pauvre lièvre a dû avoir eu un choc», concède ce passionné de freeride, qui se défend d’avoir blessé l’animal avec ses lattes. «Il allait bien, il est parti en gambadant.» Même s’il peut faire sourire, l’incident pourrait avoir des conséquences non négligeables sur l’animal, qui a dû dépenser de précieuses calories lors de sa mésaventure. L’hiver est en effet une période critique pour la faune, car les animaux doivent économiser leurs forces pour survivre, selon le Service valaisan de la chasse, de la pêche et de la faune (SCPF).

Danger d’avalanche marqué

Le danger d’avalanche est actuellement marqué dans les Alpes, avec une situation critique en dehors des pistes sécurisées, prévient l’Institut pour l’étude de la neige et des avalanches (SLF). Jeudi, il était encore plus élevé et le SLF déconseillait également la pratique du hors-piste dans les forêts. «On est conscients du danger», avoue Jonas. Le freerider s’informe sur les conditions d’enneigement avant chaque sortie et est toujours muni d’un sac airbag et d’une balise afin de «réduire au maximum les risques».

(mst)

Ton opinion

120 commentaires